Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues
  • Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues
  • Iris lutescens - Iris des garrigues
  • Iris lutescens - Iris des garrigues
 Notes et avis clients
 (5/5)  - 2 note(s) - 2 avis
Voir répartition

Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues

L'Iris des garrigues est un excellent petit couvre-sol qui supporte des conditions difficiles.

 

Sa floraison est abondante et remarquable, avec de grandes fleurs violettes, qui semblent démesurées par rapport à la taille réduite des feuilles et qui se développent sur une courte tige près du sol.

 

Origine : Ouest de la région méditerranéenne, du nord de l'Italie au nord de l'Afrique, où il vit dans maquis clarifié souvent pierreux ou peu profonds, occasionnellement
sur des rochers, généralement dans des endroits ensoleillés, pas trop pluvieux, jusqu'à 1250 m d'altitude.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Dernières plantes en stock

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues

Genre :
Iris
Espèce :
lutescens
Famille :
Iridaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 34 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
20 cm x 15 cm
Densité de plantation par m² :
12
Parfum :
fleurs parfumées

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • A
  • M
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
10 à 30 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
blanche
bleu
bleu violet
jaune
Nature du feuillage :
caduc
Période de floraison :
printemps
Plante parfumée :
floraison parfumée
pH du sol :
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
sec et pauvre
Zone de rusticité :
Z4 :  - 34°C à - 29°C
Type de plantes :
rhizomes - bulbes
Usage de la plante :
jardin sur gravier
pot et conteneur
rocaille
Genre botanique :
Iris

Comment cultiver l'Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues :

L'Iris des garrigues est un excellent petit couvre-sol qui supporte des conditions difficiles. Dans la nature, on le trouve au milieu des pierres en bord des chemins. Les sangliers le multiplient en fractionnement les rhizomes lorsqu'ils bouleversent les couches superficielles du sol. Dès le mois de mars, ces grosses fleurs violettes, qui semblent démesurées par rapport à la taille réduite des feuilles, transforme les étendues caillouteuses des garrigues en une scène joyeuse et multicolore qui annoncent la fin de l'hiver.

 

Grâce à ces épais rhizomes qui servent de réserve, il résiste parfaitement à la sécheresse. Il peut perdre ses feuilles en fin d'été lorsqu'il entre en dormance, le feuillage se régénérant rapidement à l'automne.

 

Dans les jardins, il peut être associé à d'autres plantes de garrigues comme de Teucrium chamaedrys, Aphyllantes monspelliensis ou Potentilla verna, pour composer, en terrain sec et caillouteux, de petites surfaces de pelouse sauvage adaptées à un piétinement modéré.

 

Il permet également de compléter les plantations de Sedum pour diversifier l'approche paysagère des toitures-terrasses. On peut ainsi l'associer à différentes espèces de Sedum mais aussi à des plantes qui se ressèment abondamment dans les substrats comprenant une large part de pouzzolane, comme Asphodelus fistulosus ou Salvia verbenaca. La densité de plantation peut varier selon le type d'utilisation et l'effet recherché : de 9 plantes au mètre carré pour une plantation en mélange pour aller jusqu'à 16 plantes au mètre carré pour une plantation uniforme.

 

Annecdocte : on obtient une essence très aromatique, appréciée en parfumerie et en cosmétique; De même, au Moyen-Orient, les extraits du rhizome sont utilisés pour faire mariner ou cuire de la viande et ses dérivés [cf. S.I. Ali & B.F. Mathew dans Nasir & Ali (éd.), Fl. W. Pakistan 202: 16-17 (2000)]. Ses feuilles ont été utilisées pour obtenir certaines variantes de vert d'iris ou vert de gris - également vert-de-gris - un pigment vert clair très apprécié des peintres de la Renaissance, basé sur acétate de cuivre.

 

Association avec les plantes suivantes afin de  forrmer une steppe fleurie :

Ciboule chinoise - Allium tuberosumArmoise d'Arménie - Artemisia 'Canescens'Petite absinthe - Artemisia ponticaCentaurée d'orient - Centaurea orientalisCentaurea bella - Centaurée élégantePâquerette des murailles - Erigeron karvinskianusGéranium à gros rhizome - Geranium macrorrhizum,Brunelle à feuille d'hysope - Prunella hyssopifoliaSauge à feuilles de verveine - Salvia verbenacaStipe plumeuse - Stipa pennataGermandrée des montagnes - Teucrium montanumThym Corse - Thymus herba-barona ou tout autre thym rampant.

 

 

À propos des Iris botaniques :

 

Il existe environ 300 espèces d'Iris botaniques de par le monde, c'est à dire, c'est à dire existant à l'état naturel. On les retrouve dans des zones géographiques et des milieux très variés et de ce fait, leurs conditions de culture sont aussi variées. Nous vous proposons cette année des espèces et sous espèces faisant partie de sections de culture facile.

- Bulbeux de terrain sec de la série Juno, très florifères (Iris aucheri, Iris bucharica)

- Section pogoniris ou iris barbus (Iris variegata, I. variegata f. flavescens) et section Iris (Iris lutescens, Iris pallida, Iris pallida 'Variegata Argentea' et 'Variegata Aurea', Iris suaveolens, Iris x sambucina). Ces iris conviennent tout particulièrement aux terrains secs, souvent calcaires, en sol bien drainés et en situation ensoleillée.

- Section Lophiris. Une douzaine d'espèces parmi les plus belles (L'Iris des toitures Iris tectorum, I. tectorum 'Alba'). La plupart des espèces de ce groupe se cultivent en terrain plutôt frais et humifère.

- Section Limniris Ensatae (Iris lactea) tolérant de nombreux sols et expositions.

- Section Limniris Sibericae. Iris de milieu humide à frais à cultiver au bord de l'eau en plein soleil (Iris chrysographes).

- Section Limniris Spuriae (Iris spuria subsp. halophilasubsp. maritima et I. sintenisii). Culture facile en sol plutôt bien drainé en évitant une sécheresse excessive en été.

Ce sont des valeurs sûres et durables au jardin. Nous cultivons nos iris sans utiliser d'engrais, désherbants ou autres produits chimiques.

Leur charme est très varié, d'aspect naturel au jardin. Il en existe de toutes les couleurs, du mauve au bleu, presque noir, jaune, orangé, blanc, rose à rouge ou pourpré et aussi des multicolores, parfois joliment veinées. Certaines fleurs sont parfumées et leurs tiges font merveille en bouquets. Leur feuillage en lances, généralement vert, est panaché chez quelques rares variétés. Plantez-les pied des murs ou des arbustes ou dans les bordures classiques ou mixtes à l'anglaise, jardins de gravier, rocailles, massifs, voire en bac. Associez-les à des Centranthus, Dorycnium, Euphorbes, Sedum, Penstemon, Helianthemum, santoline, lavande, romarin, sauge, armoise, Teucrium, Bupleurum, hémérocalle, Agave, Yucca, Dasylirion, Opuntia, Hesperaloe, Phlomis, rosier, etc.

 

Iris était la messagère de dieux grecs, notamment d'Héra. Elle annonce un bon présage et représente le lien entre la terre et les hommes. La légende dit que l'arc en ciel est la trace du pied d'Iris, lors de sa descente de l'Olympe vers la terre. D'ailleurs, les égyptiens l'associaient à Horus, le dieux faucon et comparaient aussi les couleurs des Iris à un arc en ciel céleste, rattaché à la terre. C'est l'Iris des marais qui est l’emblème des rois de France, choisi par Clovis vers l'an 507, même si on parle couramment de fleur de lys.

Le genre Iris compte environ 300 espèces vivaces à racines rhizomateuses ou bulbeuses. Elles sont réparties dans tout l'hémisphère nord tempéré. Elles font partie de la famille des Iridacées.

 

Les Iris à rhizomes, organes de réserves et de propagation très efficaces, s'étalent tranquillement mais sûrement d'années en années, résistant à la concurrence des plantes alentour. Les espèces bulbeuses forment des bulbilles pour se propager. Certaines espèces peuvent parfois se ressemer.

 

Leurs longues feuilles fibreuses, érigées en glaives ou légèrement arquées, partent surtout de la base du bulbe ou du rhizome et un peu de la tige florale. Elles sont caduques ou parfois persistantes selon les espèces. Elles sont de couleur verte à vert bleuté, notamment lorsqu'elles produisent une pruine cireuse et sont parfois panachés chez certaines variétés originales.

 

Leur floraison s'épanouit généralement au printemps ou au début de l'été. Il existe de rares espèces à floraison hivernale, comme l'Iris d'Alger ou Iris lazica et certaines sont parfumées. Leur tige floral est souvent forte et droite, parfois ramifiée, parfaite pour la fleur coupée.

Chaque fleur est constituée de 3 tépales externes retombants ou presque horizontaux, qui peuvent porter une barbe très décorative chez les iris classiques dits barbus et de 3 tépales internes dressés à leur sommet. La fleur a une superbe texture soyeuse accrochant la lumière et un drapé remarquable. Certaines sont superbement veinées à tigrées et parfois ondulées à joliment frisées.

 

Ils pousseront en plein soleil ou à mi-ombre selon les espèces, dans tout sol bien drainé, même calcaire à acide sans excès, graveleux et pas trop riche de préférence. Iris gigot pousse même à l'ombre. Iris chrysographes aime les sols frais. Evitez de trop enterrer leurs rhizomes. En sol lourd ou assez frais, plantez-les de préférence à demi enterrés, si possible en pente ou sur une petite butte si le sol est humide par périodes.

Taillez les parties sèches en automne ou en fin d'hiver. Vous pouvez diviser les Iris rhizomateux classiques tous les 3 ou 4 ans, lors de leur période de repos, en plein été, de juillet à septembre. Cela consiste à détacher les rhizomes les plus jeunes et sains pour les replanter en coupant les deux tiers du feuillage et à supprimer les parties flétries ou peu vigoureuses.

Evitez de trop déranger les touffes d'Iris unguicularisI. lazica et I. foetidissima, ou alors au début du printemps ou au début de l'automne. Iris spuria et I. sintenisii n'aiment pas être déplacés.

Les espèces à bulbes peuvent être divisées en automne et apprécient un apport de sable et d'un peu de cendre à la plantation.

Un paillage minéral de type gravier est parfait pour la plupart des Iris. Ramassez les feuilles mortes et désherbez un minimum de préférence.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.
Par le  03 Jan. 2020 (Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues) :
(5/5

Jolie iris

Elle fleurie bien et embellie mon massif

Signaler un abus
 acheté Par le  03 Jan. 2020 (Iris lutescens 'Violet' - Iris des garrigues) :
(5/5

Joli Iris botanique facile à cultiver...

florifère et rustique, il aime les sols secs et minéraux. Pour éviter les excès d'humidité je le plante sur un lit de cailloux. On peut bien l'associer à des bulbeuses qui fleurissent en même temps (tulipes botaniques, Muscari armeniacum, Allium, Iris bucharica..), à Euphorbia rigida et Nasella tenuissima (cheveux d'ange).. Les tons jaunes semblent être les plus fréquents.

Signaler un abus