Filtrer par : (6 produits)

Genre botanique

En stock

Couleur

Exposition

Hauteur en fleur

Nature du feuillage

Nature du sol

Période de floraison

pH du sol

Plante parfumée

Résistance à la sécheresse

Usage de la plante

Zone de rusticité

Satureja - Sarriette

La sarriette ou Satureja est une petite plante aromatique persistante poussant dans des sols secs et ensoleillés, souvent sur des falaises. Nous vous proposons les espèces vivaces les plus rustiques, toutes originaire du bassin méditerranéen. Leur généreuse floraison estivale est mellifère et attire énormément de papillons et autres butineurs. Plantez-les près de la cuisine ou du potager, spirale d'aromatiques, en rocaille, dessus de muret, bordure, avant de massif, jardin de graviers ou en pot sur les balcons et terrasses. Vous pouvez les associer au Thym commun, romarin, Hysope à fleur bleue, Sauge officinale condimentaire, Helichrysum, Thé sauvage, Estragon, Fenouil commun, Verveine citronnelle, Rue à feuilles étroites, etc.

 

Selon Linné Satureja dériverait du grec satyre en référence à ses vertus aphrodisiaques ! En effet les romains l'utilisaient lors des orgies pour ses vertus stimulantes et facilitant la digestion. Cette "Herbe du bonheur" chez les grecs, aurait été offerte par Dionysos au satyre Anos, pour qu'il puisse retrouver sa vigueur sexuelle perdue et ainsi pouvoir accomplir son métier, satisfaire les déesses de l'Olympe et retrouver son honneur, sa popularité. Une autre hypothèse est qu'il dérive du mot arabe Zaatar qui désigne plusieurs plantes aromatiques de la même famille des Lamiacées comme hysope, thym, origan, menthe, etc. La sarriette, sous le nom de Satureia, fait partie des 94 plantes indispensables présentes dans le capitulaire de Villis, présenté par Charlemagne. Ce genre comprend environ 30 espèces d'annuelles, de vivaces ou sous-arbrisseaux, très répandues dans l'hémisphère nord.

Les plantes présentées ici sont des vivaces compactes et denses, avec une base ligneuse (formant du bois). Leurs inflorescences en cymes ou en épis au sommet des tiges, sont composées de plusieurs étages de fleurs ou verticilles.

 

Leur feuilles persistantes aromatiques ont un fort parfum poivré. En cuisine, elles agrémentent très bien les pâtés, le gibier, le lapin, le mouton, les fricassées et les légumes mijotés, parfument le beurre et le vinaigre et entourent les bons fromage de chèvre en Provence. Utilisées fraiches de préférence, car elles perdent vite leur parfum au séchage, elles facilitent la digestion des féculents comme les fèves (comme le cerfeuil et l'estragon), lentilles et haricots secs. Les infusions sont réputées stimulantes, voir légèrement aphrodisiaques et apaiser les maux de gorge en gargarisme comme le thym et faciliter la digestion. Les extrémités fleuries des tiges se récoltent de préférence en début de floraison pour les infusions, à sécher rapidement à l'ombre. Les tiges feuillues se récoltent au besoin, en essayant de ne tailler q'une seule fois par an le même rameau pour ne pas épuiser la plante.

 

Plantez-les en plein soleil à exposition chaude abritée du nord et des vents froids. Elles demandent un sol bien drainé calcaire de préférence ou neutre, peu acide.

Affichage 1-6 de 6 article(s)