Filtrer par :

Genre botanique

En stock

Couleur

Exposition

Hauteur en fleur

Nature du feuillage

Nature du sol

Période de floraison

Plante parfumée

Résistance à la sécheresse

Zone de rusticité

Vitex - Gattilier

Les Vitex ou gattiliers sont des arbustes à feuilles généralement palmées et à fleurs estivales en épis bleu violacé, mauves ou rosés à blancs. Légèrement parfumées, elles s'épanouissent en plein été ou en fin d'été, à une saison ou peu d'autres plantes fleurissent. L'espèce la plus connue, indigène au sud de la France, Vitex agnus-castus, est nommée arbre au poivre, car toutes ses parties sont aromatiques. Résistants à la chaleur et au sec, ils sont parfaits en haie, massif ou en bac sur une terrasse ou un balcon. Associez-les à des Abelia, Arbutus, Viorne poilu, Filaire à port érigé, Laurier-rose, Nerpruns, Arbre aux papillons, Coronille des jardins, Prunellier, Épine-noire, Pittospore, Troène commun, Aubépine, Arbre à perruques, Fustet, Sauge de Jérusalem, etc.

 

Vitex vient du latin vitis, la vigne, dérivé de viéo, lier, car ses rameaux furent utiliser en vannerie. La classification récente, phylogénétique, les classe dans la famille des Lamiaceae comme les sauges et les menthes, alors qu'avant 2009, elles appartenaient encore à la famille plus restreinte des Verbenaceae, comme les verveines. Il existe environ 250 espèces de Vitex de par le monde, originaires d'Asie, puis qui se sont diffusées en Afrique, sur le pourtour méditerranéen et une peu en Amérique, voire en Australie. Il y a beaucoup d'espèces tropicales et nous nous intéressons ici aux rares espèces rustiques. Ils vivent très longtemps et si on ne les taille pas ou peu, il peuvent devenir de petits arbres à un âge vénérable.

On appelle notre Vitex indigène Vitex agnus-castus : agneau-chaste car il aurait des propriétés anaphrodisiaques relatées depuis l'antiquité. En effet, lors des fêtes de la fertilité, la déesse Déméter et les Athéniennes jonchaient le sol et leur couche de ses rameaux pour préserver leur chasteté. On faisait de même dans les lieux sacrés et les dévots pouvaient même utiliser ses fruits comme poivre ou les mâcher pour garder des pensées pures, ce qui n'était pas sans causer quelques migraines au passage. Depuis, on a prouvé le pouvoir de la plante en médecine, comme sédatif de l'appareil génital, capable notamment de réduire les douleurs menstruelles.

Leurs feuilles caduques opposées, généralement aromatiques et palmées, sont composées de folioles (rarement 1, quelquefois 3 et souvent 5 à 7).

Les inflorescences dressées, le plus souvent des panicules ou des racèmes, forment de longs épis constitués de fleurs réparties autour des tiges en verticilles, au bout des rameaux. Les fleurs, insérées dans un calice court, en cloche à 5 dents, sont bilabiées, avec une lèvre supérieure à deux lobes et une lèvre inférieure à 3 lobes. Chacune porte quatre étamines. Une seule espèce fleurit au printemps (Vitex rotundifolia, d'ailleurs à feuilles rondes uniques, ce qui en fait vraiment une exception). Elles sont suivies de petits fruits en drupes oblongues peu charnues, d'un noir teinté de rouge.

Ils se contentent de sols pauvres et supportent bien la sécheresse une fois installés. Plantez-les en situation chaude et ensoleillée, abritée du nord et des vents froids par un mur ou des plantes persistantes. Offrez-leur un sol bien drainant, assez profond. Ils tolèrent le calcaire et les embruns, supportent les remontées d'eau, même saumâtre.

Taillez assez court en fin d'hiver les espèces vigoureuses à floraison estivale, si vous souhaitez les garder compactes. Cette taille est toutefois facultative et il existe de vieux sujets arborescents jamais taillés, ayant dépassé le siècle d'âge ...

Affichage 1-9 de 9 article(s)