Artemisia dracunculus - Estragon
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Artemisia dracunculus - Estragon

Plante rhizomateuse, au beau feuillage vert très parfumé et comestible. On peut retailler les tiges pour favoriser le feuillage. 


L'estragon est un condiment conseillé à tous ceux qui ont perdu l'appétit, qui souffrent de faiblesses de l'appareil digestif, ainsi qu'aux rhumatisants.

 

Origine: Centre de l'Europe, sud de la Russie.

Plus d'informations...

4,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 1,47 €
5 20% Jusqu'à 4,90 €
25 30% Jusqu'à 36,75 €

Caractéristiques des Artemisia dracunculus - Estragon

Genre :
Artemisia
Espèce :
dracunculus
Famille :
Asteraceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 11 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
60 cm x 30 cm
Densité de plantation par m² :
5
Comestible :
feuillage
Parfum :
Feuilles très parfumées

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • A
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau moyen
Hauteur en fleur :
50 à 70 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
gris
jaune
Nature du feuillage :
caduc
Période de floraison :
été
Plante parfumée :
feuillage aromatique
pH du sol :
Indifférent
Nature du sol :
s'adapte à tous les sols
Zone de rusticité :
Z8 : - 11°C à - 7°C
Type de plantes :
plante vivace
Usage de la plante :
en massif
jardin sur gravier
mixed-border
pot et conteneur
pour la cuisine
Genre botanique :
Artemisa

L'estragon est aussi une armoise, cet aromate délicieux est cultivé dans tous nos jardins. Si elle fleurit parfois, elle ne donne jamais de graines. Ces usages médicinaux sont assez voisins de ce de l'armoise commune, mais elle est généralement cantonnée à son rôle condimentaire.

 

C'est l'une des principales herbes aromatiques. Cette vivace semi rustique s'étale par ses racines ou tiges souterraines. Son feuillage disparaît en hiver et repousse au printemps. Il se multiplie par division de souche. L'estragon doit être replanté tous les deux ou trois ans, car il perd de sa vigueur avec le temps.

 

Comment cultiver l'Artemisia dracunculus - Estragon :

Plantation :

L'estragon préfère les emplacements chauds et ensoleillés, mais tolère la mi-ombre.

Il exige un sol sableux et bien drainé, qui ne retiene pas l'eau trop longtemps, surtout en hiver quand les rhizomes risquent de pourrir. Incorporer de la matière organique (compost ou fumier de fermes bien déposées).

 

Entretien des armoises :

Multipliez-le par division des touffes. Arracher la plante au printemps, divisez-la et replantez les éclats dans des pots ou dans le jardin, à 60 cm d'intervalle. Vous pouvez également procéder par bouturage en milieu d'été.

Arrosez régulièrement, mais peu en hiver. Le sol doit être frais mais jamais détrempé. Appliquer un fumier bien décomposé au début du printemps. Paillez en hiver quand la plante a disparu.

Couper les tiges florales pour favoriser la croissance des feuilles. Couper au ras du sol à l'automne.

 

Récolte :

  1. Cueillette : Cueillez les feuilles en été, mais veillez à ne pas les écraser.
  2. Conservation : Les feuilles peuvent être séchées, mais elle perdront alors beaucoup de leur saveur et un peu de leur couleur. Faites-les sécher sur des clayettes, suspendez les pieds dans un endroit chaud et sec ; conservez-les ensuite dans des bocaux. Les feuilles fraîches se conservent dans du vinaigre.
  3. Congélation : vous pouvez les conserver facilement 6 mois.

 

Utilisation :

  1. Culinaire : L'estragon fait partie de ce que l'on appelle les fines herbes et relève particulièrement le poisson, la viande et les produits laitiers. Il parfume également les salades, le vinaigre, le beurre, les sauces à base de crème, les légumes et les soupes. Frais ou infusé au vinaigre, l'estragon assaisonne merveilleusement les salades vertes et particulièrement la romaine. Finement haché, on le mêle à la mayonnaise destinée aux poissons, aux viandes blanches froides, aux crustacés, il peut aussi parfumer l'omelette. Il est même possible d'en faire une liqueur en faisant macérer quelques rameaux frais dans l'eau-de-vie pendant quatre à cinq semaines, ajoutant à l'alcool, passé ce temps, un sirop de sucre préparé comme pour l'angélique.
  2. Médicinale : L'estragon est un condiment conseillé à tous ceux qui ont perdu l'appétit, qui souffrent de faiblesses de l'appareil digestif, ainsi qu'aux rhumatisants.

 

À propos du genre Artemisia - Armoises :

 

Les armoises ou Artemisia décrites ici sont des plantes vivaces herbacées ou de petits buissons appréciés pour leur fin feuillage souvent gris, parfois vert et assez persistant, généralement aromatique. Ce sont des plantes attractives et faciles à marier avec d'autres plantes, qui les mettent en valeur, soulignent les différentes couleurs et textures des autres plantes. Elles sont peu exigeantes, faciles et résistent bien au sec. Les petites espèces forment d'excellentes plantes de bordure. Elles peuvent également être utilisées comme plantes d'arrière-plan pour mettre en valeur les plantes vivaces à fleurs de couleurs vives ou des graminées ornementales ou dans le potager, près du passage dans les allées, pour sentir leur parfum. Vous pouvez les associer à des Genêt des teinturiers, romarin, Hysope à fleur blanche, Santoline, sauges, Phlomis, thyms, Teucrium, Sarriette fine, lavande, Crassula sarcocaulis, origan, Iris, Sideritis, Scabieuse, Globularia, Ceratostigma, Tulbaghia, etc.

 

Le genre Artemisia est dédié à Artemis, déesse grecque de la lune, de la chasse et des animaux sauvages, fille de Zeus et de Leto, sœur jumelle d'Apollon. Elle vivait en harmonie avec la nature, en toute indépendance. Il existe environ 350 espèces d'armoises dans la famille des Asteraceae, annuelles, bisannuelles, vivaces herbacées ou arbustives. Elles sont réparties dans les régions tempérées de l'hémisphère nord y compris en Amérique du nord, Asie et méditerranée, à l'ouest de l’Amérique du sud, en Afrique du sud. Parmi elles on trouve l'estragon, les genépis de haute montagne, l'aurone ou arquebuse et l'absinthe, et aussi des plantes médicinales sauvages prometteuses comme Artemisia annua et Artemisia vulgaris. L'aurone est également médicinale et sert à la fabrication de liqueur d'arquebuse, tout comme l'absinthe, de laquelle on extrait maintenant la thuyone, responsable à la belle époque de fortes désinhibitions, voire d'hallucinations, ce qui n'était pas sans causer des troubles à l'ordre public.

 

Leurs fines feuilles, souvent odorantes au toucher, sont généralement pennées, parfois plus entières ou un peu découpées, densément soyeuses, pubescentes ou plus glabres. De couleurs très diverses, elles peuvent être argentées et soyeuses ou grises et plus mates, d'un gris-vert, vert bleuté, vert clair à vert-jaune selon les espèces et les variétés. Souvent persistantes à semi-persistantes, certaines sont caduques.

 

Leur floraison est plutôt discrète, en grappes ramifiées de capitules généralement sans ligules, tout comme la fine fructification.

 

L'armoise est sobre, tolère les sols pauvres, même assez calcaire et réussit bien en sol meuble, sec à légèrement frais sans être humide, bien drainé, en plein soleil. Elle résiste bien au sec et ne semble pas être dérangée par les ravageurs. Les chevreuils et les lapins ont tendance à ne pas les manger. Une fois installée, elle se contente de très peu d'eau. Elle attire souvent les pucerons sans que cela la gêne et les cantonne à cet endroit plutôt que sur les plantes alentour.

Elle forme généralement d'elle même des masses régulières, mais elle peut être taillée à votre goût si vous le souhaitez, après la floraison, généralement vers la fin du printemps. Artemisia abrotanum, l'aurone, supporte bien la taille et peu former des haies basses et odorantes. Supprimez les tiges sèches en fin d'hiver et évitez les tailles trop tardives en automne. Certaines espèces drageonnantes peuvent être divisées.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !