Une question ? des conseils ? appelez-nous au 06 61 02 72 34, ou par mail

Nouveautés

Toutes les nouveautés

  
Offrir une carte cadeau
    

Conseils pour la plantation, entretien et division des iris

A réception, sortez les iris du paquet et contrôlez l'envoi. S'il y a un quelconque problème, contactez-nous immédiatement. Sachez toutefois que la taille des rhizomes peut varier sensiblement selon les variétés et que nous ne livrons que des plantes parfaitement saines et vigoureuses.


Plantez vos iris le plus rapidement possible. Si ce n'est pas possible, entreposez-les dans un endroit sec et frais, mais pas plus de 30 jours.

 

La plantation 

  • A quelle époque ? en été et dès reception

Mi-juillet à fin août. C'est la période la plus appropriée, car les rhizomes sont alors vigoureux et ont le temps de s'acclimater à leur nouvelle situation avant l'hiver. La mise en terre peut néanmoins se prolonger jusqu'à fin septembre. Les iris fleuriront dès le printemps suivant.


  • A quelle exposition ? en plein soleil

Situation ensoleillée. Les iris doivent bénéficier au minimum d'une demi-journée de soleil

 

  • Dans quel terrain ? perméable

Un sol léger, bien drainé. L'iris craint les excès d'humidité. En sol trop humide, planter les iris sur de petites buttes réalisées au moment de la plantation. Défoncer le sol sur une profondeur de 25 à 30 cm. Si le sol est lourd, incorporer du sable pour améliorer sa capacité drainante. Le terrain peut être calcaire, neutre ou légèrement acide. Dans les sols à tendance acide, incorporer de la chaux magnésienne (50 g/m2).

 

  • Comment planter ?

Creuser un trou, réaliser une petite butte de terre fine au fond et placer le rhizome sur cette butte. Etaler les racines avec soin autour de la butte, recouvrir de terre et tasser avec précaution. Le rhizome doit être à peine recouvert de terre et une espace d'au moins 25 cm aménagé entre chaque plant. C'est une erreur que de planter les iris trop en profondeur. Arroser copieusement après plantation.


  • A quelle distance ? 25 à 35 cm

Laissez entre chaque rhizome un espace de 25 cm au moins. Une plantation plus serrée ferait plus vite de l'effet, mais nécessiterait très rapidement d'être éclaircie.



L'entretien


  • Faut-il couper les feuilles ? non

Ne coupez les feuilles que si elles sont trop tachées; mais ne jamais couper ras les feuilles vertes durant l'été comme cela est courament entendu. Coupez les hampes florales fanées à 10 cm du sol. En automne, enlever toutes les feuilles jaunes et sèches.

 

  • Existe-il un désherbant ? oui

Nous n'aimons pas les produits chimiques; il existe cependant des désherbants adaptés à la culture des Iris (notament les antigerminatifs). Le désherbage manuel est préférable au désherbage mécanique qui pourrait blesser les rhizomes. On doit s'efforcer de maintenir le sol propre, car le chiendent et le liseron sont les ennemis jurés des iris.

 

  • Faut-il arroser ? à la plantation

Après l'arrosage copieux qui a suivi la plantation, arroser encore quelque fois pour favoriser la reprise (trois fois à 10 jours d'intervalle.). Après la reprise des plantes, l'arrosage n'est plus nécessaire.

 

  • Quel engrais ? faible en azote

Si, dans une bonne terre de jardin, l'iris ne nécessite aucun apport d'engrais, dans un terrain pauvre, il est conseillé d'incorporer avant le bêchage de la poudre d'os, de sang ou de corne, ou du compost. L'azote est déconseillé, car il favorise le développement des feuilles au détriment des fleurs et peut même provoquer la pourriture des rhizomes. En terrain pauvre on peut utiliser au printemps un engrais organique du type 3/5/7.

 

 

Les taches du feuillage :
Les taches du feuillage ne sont pas inquiétantes pour la plante, mais on peut les éviter en effectuant des traitements préventifs au printemps avec un fongicide (produits à base de cuivre : bouillie bordelaise...) dès le 20 mars et en répétant l'opération toutes les 3 semaines jusqu'à fin mai. De toute façon, la meilleure prévention demeure une culture propre, dans un lieu adapté et dans un sol bien équilibré du point de vue nutritif.

Les pourritures du collet et des rhizomes (pourriture bactérienne) :
Elles sont souvent dues à un excès d'humidité, il faut améliorer le drainage du terrain. Pour les soigner, la solution la plus simple est de découvrir les zones malades et de les laisser guérir au soleil. Si cela ne suffit pas, arracher les iris, couper les parties malades, désinfectez les plaies avec une solution d'eau de Javel à 10 % (1 part d'eau de Javel pour 9 parts d'eau) et laisser sécher deux jours à l'air avant de remettre en terre. Les pieds trop sérieusement atteints doivent être brûlés.

Les insectes :
Au printemps, les larves d'insectes peuvent attaquer les iris. Elles dévorent les feuilles puis les rhizomes. D'autres ennemis des iris sont les limaces et les escargots. Pour minimiser ces problèmes, maintenez les plates-bandes propres.

 

La division


  • Quand ? en été tous les 4 ans

Il faut éclaircir. On évite ainsi que les rhizomes ne s'étouffent et que les iris cessent de fleurir.


  • Comment ? en gardant les plus gros

Il faut arracher le rhizome au centre, le plus ancien, et ne garder ensuite que les plus vigoureux. Lors du partage des vieilles touffes, les rhizomes à conserver sont replantés en rond, les feuilles du rhizome vers l'extérieur du cercle. Pour faire une touffe assez forte, il faut 3 à 5 rhizomes. La distance entre eux doit être de 25cm à 30cm et d'un mètre entre les différentes variétés.

 

  • Pourquoi ?

Pour conserver une bonne floraison et éviter que certaines variétés en étouffent d'autres.

 

 

Les questions posées régulièrement



  • Tous mes iris sont devenus bleus, que s'est-il passé ?

La première et la deuxième floraison de mes iris ont été conformes et ensuite... En fait, certaines variétés sont plus prolifiques que d'autres ou possèdent une végétation plus puissante, elles finissent donc par étouffer leurs voisines, il est donc important dans un massif formé de différentes variétés de surveiller leur croissance. Il n'y a en aucun cas dégénérescence de la variété.



  • Mes iris  ne fleurissent pas ?

L'absence de floraison peut être du à :


- Les rhizomes sont trop serrés, il faut donc diviser vos iris.


- Vous avez cru bien faire en donnant aux iris un petit coup de fouet avec un engrais azoté, le problème est que l'azote favorise la pousse du feuillage au détriment de la floraison.


- Le massif d'iris n'ai pas assez ensoleillé : le seul remède est donc de déplacer les iris.


- Le sol est trop lourd, trop collant et nuit au bon développement des rhizomes : il faut l'amender en apportant de bonnes quantités de composts.


- Le sol est trop acide pour les iris barbus : 100 à 200 grammes de chaux par mètre carré permettront de remonter le ph et favoriseront la floraison.


 

  • Quelle utilisation ?

Elle dépend du type d'iris, de sa hauteur et de sa vigueur.
Ce sont également d'excellentes fleurs à couper, remarquable dans de grands vases. Prenez soin d'enlever régulièrement les boutons fanés pour favoriser la mise à fleur de tous les boutons floraux.