Thyms botaniques

Les thyms botaniques sont les formes naturelles telles qu'on peut les croiser dans les garrigues et montagnes méditerranéennes. Ils forment un vaste groupe de 220 espèces de sous arbrisseaux aromatiques à base ligneuse. Une petite observation à la loupe montre clairement les nombreuses glandes à huile essentielle, qui ponctuent les feuilles. Ce groupe rassemble les thyms en forme de boules compactes persistantes ou plus ou moins étalés en coussins, dont les tiges sont ligneuses et ramifiées et peuvent s'enraciner au contact du sol. Ce sont de parfaites plantes aromatiques et mellifères pour les terrains secs ou en pot, près de la cuisine ou du barbecue, du potager, bordure, avant de massif ou rocaille, jardin sur gravier, dessus de muret. Vous pouvez les associer à des thyms rampants, Germandrée maritime, Santoline du Portugal, Immortelle d'orient, Phlomis de Roquefure, Sauge rampante, Ail des pyrénées, Orpin rouge, Sarriette citronnée, Vraie Lavande rose, Knautie des champs, Origan rose, Iris intermédiaire, Scutellaire d'orient, Anthyllide des montagnes, etc.

Thymus viendrait du grec thyo : parfum. Les thyms en coussin ou en boule sont pour la plupart originaires des zones de plaine ou du littoral autour de la Méditerranée, dans un environnement soumis à une sécheresse estivale prolongée. Ceux originaires des montagnes bénéficient de plus de pluie en été. Ils font partie de la famille des Labiées ou Lamiaceae, comme les sauges et les menthes.

Leur petit feuillage opposé, oval ou linéaire est aromatique et persistant, souvent bleu-vert, parfois plus gris ou même panaché. Il est souvent utilisé en cuisine dans les bouquets garnis, avec le romarin, le laurier-sauce et le persil, ou comme exhausteur de goût sur les grillades et légumes, sauces et plats mijotés. La plante contient des essences comme le Thymol et le Linalol, dans des concentrations diverses selon les espèces. Leurs propriétés médicinales, sont réputées pour ses effets antiseptique lors des affections notamment hivernales du système respiratoire et bénéfiques sur la digestion, la circulation, le système nerveux.

Les Romains faisaient brûler du thyms pour purifier l'air des maisons, les Grecs l'utilisaient pour parfumer les temples, et en Égypte il servait à embaumer les morts.

Les fleurs apparaissent à l'aisselle des feuilles de la fin du printemps à l'été, groupées vers le sommet des tiges. Elles peuvent être blanches, teintées de rose ou mauve. On les distingue des origans par leurs petites feuilles et par la forme irrégulière du calice, à la base des fleurs.

Tout sol bien drainant, même calcaire leur convient, exposé au plein soleil. Tous les thyms de ce groupe sont résistants à la sécheresse, bien que certains, originaires des montagnes, ont besoin d'un arrosage occasionnel en été. Ils supportent par contre mal les excès d'eau en été : ils sont sensibles à des dépérissements occasionnés par des maladies comme le Phytophthora, qui se propage en conditions chaudes et humides. Il faut donc les planter uniquement dans le secteur non irrigué du jardin.

Le thym se taille généralement au moment de la floraison pour une récolte riche en huiles essentielles ou juste après dans le cadre d'un entretien de jardinage classique. Tailler permet de garder la plante bien compacte et dense. Il faut laisser un peu de feuillage au bout des tiges pour reconstituer une bonne végétation.

Affichage 1-17 de 17 article(s)