Collections de plantes vivaces de terrain sec : contact mail ou 06 61 02 72 34
Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Comment planter mes sauges ?

La Plantation

 

Si vous possédez chez vous un petit coin de midi, pourquoi ne pas y installer une sauge ?

Si l'on excepte, le quart nord-est de la France où il est très difficile de faire pousser la plupart de ces plantes, quelle que soit la région où vous vous trouvez et pourvu que votre sol ne soit pas argileux, ce sont surtout la topographie et l’emplacement de votre jardin qui feront que les sauges se plairont ou non.

Les jardins de ville, souvent clos de murs et exposés au sud, sont des endroits privilégiés, abrités du vent et du froid, qui feront qu'elles prospéreront.

 

Le sol

Il devra être impérativement filtrant. S'il est sablonneux et à tendance plutôt calcaire, alors ce sera le sol idéal. Certaines espèces sont adaptées à des terrains secs, d'autres à des sols ordinaires, et certaines ont besoin d'une terre riche et profonde. Mais attention, toujours perméable Le sol ne devra être ni acide ni argileux.

 

Comment reconnaître son sol ?

 

Observez-le en hiver. Si, quand il pleut, l'eau stagne très longtemps, il est peu perméable et contient une forte proportion d'argile.

Si votre terre n'est pas assez filtrante et que votre terrain le permet, vous pouvez aménager des terrasses , ce qui rendra ces emplacements plus secs.

Si votre sol est très argileux, il n'est pas possible de faire un trou et de l'amender avec du sable pour planter une sauge car l'amendement filtrant que vous allez amener va faire office de drain et selon la loi de l'osmose (l'eau va toujours du milieu le plus concentré vers le milieu le moins concentré), le trou ainsi préparé va se remplir d'eau.

 

Les amendements

 

Les amendements calcaires

Si le pH de votre sol est trop bas, c'est-à-dire s'il est compris entre 5,5 et 7, faites tous les ans des apports de corne torréfiée au printemps et à l'automne. Vous pouvez aussi, à l'automne précédant la plantation, incorporer à votre sol de la chaux agricole. Mais attention, renseignez-vous sur les quantités à employer. Elles doivent être faibles et fonction du pH.

 

Les amendements filtrants

Si votre sol n'est pas trop argileux, c'est-à-dire qu'il ne contient pas plus de 20 % d'argile, vous pouvez l'amender afin de l'alléger et le rendre très filtrant.

Il devra être travaillé en profondeur (60 cm) en y mélangeant une importante proportion de sable ou de bonne terre légère (sans argile).

Cet amendement devra se faire sur une vaste zone autour de la plante (1,50 m) pour aérer un maximum de terre autour d'elle.

 

La fumure

Selon la variété que vous, allez planter, enrichissez votre sol de matière organique et d'une fumure riche en phosphore et en potasse. N'employez pas de fumure azotée, cela ferait faire beaucoup trop de feuillage à votre plante au détriment de sa floraison.

L'identification de ces trois éléments minéraux se décompose de la manière suivante :

 

  • N : l'azote
  • P : le phosphore
  • K : le potassium
 

Ce qui donne par exemple pour la formulation d'un engrais complet : 18-18-18. C'est-à-dire que l'azote, le phosphore et le potassium sont présents en quantité égale.

Pour une sauge, vous devrez acheter un engrais ou les deux derniers chiffres sont supérieurs au premier. Par exemple, un 10-11-18.

 

L'exposition

Certains diront que les sauges peuvent être placées en situation mi-ombragée. Cela est valable dans leur habitat d'origine sous des climats tropicaux ou dans le sud et le sud-est de la France, ou encore pour certaines espèces qui, lorsqu'elles seront cultivées en pot, pourront être déplacées à mi-ombre au mois de juillet-août.

Quoi qu'il en soit, elles devront toujours être placées en situation abritée et ensoleillée, par exemple dans un jardin clos contre un mur.

 

L'époque de plantation

Elle dépend de l'espèce que vous voulez planter, de la région où vous voulez la planter, de la situation de votre jardin, de votre sol et de la possibilité d'arroser régulièrement ou non. Généralement, dans les régions méridionales, vous pouvez planter en automne, au printemps ou en été :

 

  • en automne toutes les espèces rustiques et semi-rustiques si votre terrain est léger
  • au printemps toutes les espèces
  • en été toutes les espèces. À cette époque, la reprise d'une sauge en conteneur est très bonne car la terre chaude permet un enracinement rapide. Le seul inconvénient est que vous devrez arroser régulièrement vos plantations pendant au moins un mois
 

Dans les autres régions, il est préférable de les planter au printemps ou en été si elles sont arrosées. Toutefois, suivant la configuration du terrain (très abrité, sol léger...), il est également possible, dans ces mêmes régions, de planter en automne des espèces résistant relativement bien au froid (en deçà de - 5 °C).

 

Comment procéder :

Selon les espèces, différentes possibilités s'offrent à vous. Vous pouvez planter contre un mur (pour cela il faudra placer votre plante à 40 cm du mur), mais aussi en Isolé, en bordure ou en massif.

 

  • Faites un trou de 6 à 7 fois la grosseur de la motte. Ameublissez le terrain. Faites éventuellement un amendement suivant la nature de votre sol.
  • Placez le plant dans le trou de façon à ce que la surface de la motte soit juste au niveau de la surface du sol.
  • Rebouchez ensuite avec le mélange ameubli. N'oubliez pas d'arroser afin que la terre se lie à la motte. Quinze jours plus tard, travaillez régulièrement la terre au pied de la plante pour l'aérer.

 

La transplantation

Si votre plante occupe un endroit qui ne vous convient pas, vous pourrez toujours la changer de place.

Cette opération devra être effectuée au début du printemps. Pour cela, il vous faudra tailler la plante afin de réduire au maximum la surface foliaire. Vous pourrez ensuite, à l'aide d'une bêche ou d'une fourche, arracher la plante en prenant soin de conserver une motte de terre autour des racines d'environ 30 cm en tous sens. Vous la replanterez aussitôt à l'endroit désiré en suivant les mêmes étapes que la plantation.

 

L'arrosage

Une fois enracinées dans le sol, les sauges ne nécessitent pas d'arrosages particuliers. La plupart des espèces, bien adaptées à la sécheresse, ne devront jamais être arrosées, elles se contenteront de l'eau de pluie.

D'autres, en nombre limité, pourront, lors d'étés très secs, en supporter quelques-uns. Le feuillage de la plante saura vous dire quand : il deviendra terne, ramolli et tombant.