Collections de plantes vivaces de terrain sec : contact mail ou 06 61 02 72 34
Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Comment hiverner mes sauges ?

L'hivernage

 

À l'approche des grands froids, il est temps de penser à l'hivernage. C'est une opération indispensable pour certaines espèces. Il est relatif à plusieurs critères :

  • l'espèce à hiverner
  • la région où vous habitez
  • la façon dont votre sauge est cultivée (pot ou pleine terre)

 

Les plantes en pots

 

D'abord, pour l'hivernage d'une sauge en pot, qu'elle soit rustique, semi-rustique ou gélive, la règle numéro un est de cesser les arrosages fréquents. Pour limiter la prolifération des maladies et augmenter la résistance des plantes au froid, il faut que l'humidité soit abaissée au maximum. Les tiges et les racines ne doivent pas être gorgées d'eau pendant les périodes de gel. Des tiges ou des racines turgescentes éclateront au gel alors qu'elles résisteront plutôt bien si elles sont déshydratées. La motte devra rester sèche. Un léger arrosage tous les quinze jours est suffisant.

 

Les rustiques

Il n'est pas nécessaire de rentrer une sauge rustique pour l'hiverner. Il faut la placer à l'abri de la pluie pour éviter les excès d'humidité. L'hivernage doit surtout se faire au niveau des racines. En pot, elles sont directement en contact avec le gel. Procurez-vous du plastique bulle. Emmaillotez votre pot comme ci-dessous en prenant soin d'appliquer plusieurs couches de plastique. Retirez une fois le gel passé.

 

Les semi-rustiques

Si vous êtes dans une région à climat continental, il faudra, au moment des premiers grands froids, rentrer votre potée, au préalable emmaillotée, à l'abri du gel dans une serre, une véranda ou un endroit assez clair et ventilé. Cet endroit ne devra pas nécessairement être chauffé.

Dès que les gelées seront passées, sortez votre plante. Si vous habitez dans une région à climat océanique, vous pourrez laisser votre potée dehors en la mettant contre un mur orienté au sud, à l'abri de la pluie. Il faudra, au moment des grands froids, emmailloter le pot et protéger également la plante avec du voile d'hivernage comme ci-dessous. Ne laissez le voile que pendant les périodes de gel. Au cours de l'hiver, si le temps se radoucit, enlevez-le et remettez-le au besoin. Votre plante passera ainsi un hiver tranquille au pied du mur. Une fois les grands froids terminés, ôtez toutes les protections. Si vous habitez en région méridionale, placer votre pot au pied d'un mur au sud à l'abri de la pluie est généralement suffisant. Cependant, si une vague de froid devait sur-venir, effectuez un hivernage comme en climat océanique au moment du froid. Les gélives Quelle que soit la région où vous habitez, il faudra systématiquement rentrer vos potées dans un endroit clair et aéré, tenu hors gel, où le thermomètre ne devra pas descendre en dessous de 0 °C de tout l'hiver. Vous devrez attendre le mois de mai que les dernières gelées soient passées pour ressortir vos plantes.

 

Les plantes en plein terre

 

Les rustiques

Aucune précaution ne s'impose puisque ces sauges résistent bien aux grands froids. Vous pouvez cependant pailler à l'aide de feuilles mortes afin de favoriser un démarrage précoce au printemps.

 

Les semi-rustiques

Il est plus prudent d'avoir fait au printemps précédent des boutures, des semis ou des divisions en conteneur que vous allez hiverner comme une plante en pot. Ces jeunes plants serviront à un éventuel remplacement en cas de perte du pied en pleine terre. Vous protégerez la souche de votre pied mère d'un épais paillis de feuilles mortes et de paille, (a) le tout recouvert d'un voile d'hiver-nage.

 

Les gélives

Vous devez impérativement avoir multiplié vos espèces fragiles et les conserver hors-gel. Vous pouvez aussi arracher vos pieds mères, les mettre en pot et les placer en hors-gel. Cela vous permettra d'avoir des plantes plus fortes l'année suivante. Pour cela, il faudra déroger à la règle de la taille. En arrachant les plantes, vous allez supprimer une grande partie des racines et perturber l'équilibre « partie aérienne/racine ». Si vous voulez rétablir cet équilibre, il faudra tailler la plante de moitié au moment de l'hivernage.