Filtrer par :

Genre botanique

En stock

Couleur

Exposition

Hauteur en fleur

Nature du feuillage

Nature du sol

Période de floraison

Plante parfumée

Résistance à la sécheresse

Zone de rusticité

Rosa - Rosier

Les rosiers, ou Rosa en latin, sont des arbustes, couvre-sol ou des plantes grimpantes faciles et très généreux, en fleurs au printemps et en été, souvent sur une très longue période. Irremplaçables pour fleurir divers endroits du jardin, il en existe une très grande diversité de végétations, formes et couleurs, offrant parfois des fruits décoratifs. Leurs fleurs mellifères et souvent parfumées sont très diverses, toujours charmantes. Ils égayent les massifs, terrasses, bordures ou bordures mixtes à l'anglaise, haies, bacs ou murs, arbres et clôtures pour les grimpants. Vous pouvez les associer à des graminées comme Festuca, Pennisetum, Herbe d'amour des sables, Deschampsia, Stipa, Miscanthus et à des plantes vivaces comme Herbe à chat, geranium vivace, Cistus, Germandrée arbustive bleue, Phlomis, Lavandin, romarin, sauges, Gaura, Iris, hémérocalle, Ancolie commune, Agapanthe, Achillée millefeuille, Armoise blanche, Aster, Campanule glomérée rose, Rudbeckia, Scabieuse jaune, Anémone du Japon, et clématite.

Rosa est le nom latin du rosier, peut être dérivé du grec Rhodon, rose, lui dérivé e langages perses anciens. Il existe plus de 300 espèces de rosiers de par le monde, qui ont donné le jour à plus 40 000 variétés horticoles, crées ou sélectionnées par l'homme. Ils font partie de la famille des Rosaceae, comme la plupart de nos arbres fruitiers.

Le genre Rosa se décline en différentes formes

- Rosiers Arbustifs et rosiers botaniques : ils se taillent moins que les autres, surtout quand ils ne sont pas à fleurs remontantes et forment des arbustes opulents. Ex : Rosa rugosa, Rosa chinensis, Rosa glauca, Rosa sempervirens.

- Rosiers à grandes fleurs : ils portent de grosses fleurs au bout de longues tiges que l'on peut couper pour les bouquets. La variété la plus célèbre est 'Madame A. Meilland'. On les taille court en fin d'hiver, un peu moins court quand ils sont très vigoureux.

- Rosiers à fleurs groupées (polyantha) : leurs tiges florales portent des fleurs réunies en bouquets. Ce sont des rosiers plus compacts, facile à placer dans les massifs et très florifères. On taille court, à environ 3 yeux (bourgeons) ses rameaux en fin d'hiver, vers février-mars, au-dessus d'un œil dirigé vers l'extérieur. Le but est d'obtenir un arbuste à 3 à 5 branches équilibrées, au cœur aéré, en forme approximative de gobelet.

- Rosiers de paysage et rosiers couvre-sol : ils forment des buissons, coussins compacts ou des tapis qui se couvrent de fleurs. Ils se taillent facilement à la cisaille.

- Rosiers grimpants et Rosiers lianes : les rosiers grimpants sont appelés climbing en anglais et on voit souvent l’abréviation CLG ou Clbg après leur nom comme pour 'Iceberg' CLG, car c'est une variété issue d'une mutation naturelle de la variété en buisson à fleurs groupées. Ils doivent être palissés sur un support comme un treillage, du fil de fer, une pergola, une clôture, etc. Ils se taillent en gardant les branches principales et en taillant assez court les rameaux issus de ces branches maitresses. On peut de temps en temps remplacer une vieille branche par une plus jeune, apparue à proximité.

Un rosier liane s'enroule et peut coloniser un arbre ou un grand support. La taille consiste à supprimer quelques vieilles branches de temps en temps et à raccourcir des branches trop longues.

Leurs feuilles alternes sont composées de 3 à 7 folioles. Elles sont caduques ou rarement persistantes comme chez Rosa sempervirens. Leurs rameaux sont plus ou moins épineux ou plutôt portent des aiguillons qui peuvent se détacher des rameaux. Certaines espèces sont dépourvues d'aiguillons comme Rosa banksiae, le rosier de Banks, grimpant à belle écorce teintée de rouge qui se desquame en lanières.

Leurs fleurs sont à l'origines simples, à 5 pétales, mais il en existe des formes semi-doubles ou très doubles, pouvant comporter 30 à 50 pétales soit imbriqués, en quartiers, en coupe, en fleur de pivoine, turbinés, etc. Il existe des fleurs rouges, roses, blanches, jaune, mauves, multicolores, mais pas de vrai rose bleue, car une barrière génétique empêche cette création rêvée, mais jamais atteinte. Leur parfum exceptionnel est utilisée dans la parfumerie et l'eau de rose est très populaire en Orient.

Ce sont surtout des plantes de soleil, qui tolèrent pour certaines la mi-ombre. Les rosiers apprécient un sol drainant, enrichi à la plantation et en entretien, par du compost ou autre équivalent organique bien décomposé et un paillage végétal.

Pour l'entretien, couper les fleurs fanées facilite la remontée à fleurs. Vous pouvez couper les fleurs juste à l'anthèse, sous la fleur, pour une refloraison rapide en taille douce, soit au-dessus d'une feuille composée de 5 folioles, tournée vers l'extérieur de la plante, pour une taille dirigée formant un rosier bien compact et orienté. Côté sanitaire, rappelez-vous qu'un rosier bien placé et bien nourri chaque année sera en bien meilleur santé. Ne gardez à terme que les rosiers adaptés à votre jardin, qui poussent bien sans trop de traitements. Un petit coup de pouce de temps en temps devrait suffire. Supprimez les pousses issues de la base, qui peuvent provenir du porte-greffe, une autre espèce sauvageonne.

Affichage 1-20 de 20 article(s)