Aster ericoides
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Aster ericoides

Tiges florifères de 1 m et forment une touffe de couleur vert moyen tout au long de l'été.

 

À la mi automne, le feuillage disparaît sous la masse de minuscules fleurs blanches.

 

Origine : d'Amérique du Nord.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Dernières plantes en stock

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Aster ericoides

Genre :
Symphyotrichum
Espèce :
ericoides
Famille :
Asteraceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 34 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
1 m x 1 m
Densité de plantation par m² :
4

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • S
  • O
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau moyen
Hauteur en fleur :
70 cm à 1 m
Exposition :
soleil
Couleur :
blanche
Nature du feuillage :
caduc
Période de floraison :
automne
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
s'adapte à tous les sols
Zone de rusticité :
Z3 :  - 39°C à - 35°C
Type de plantes :
plante vivace
Usage de la plante :
jardin sur gravier
mixed-border
Genre botanique :
Aster

À propos du genre Aster :

Ce genre compte environ 250 espèces vivant dans les sols bien drainés en altitude et dans les forêts de l'hémisphère nord, surtout en Amérique du Nord. La plupart des asters portent des feuilles alternes et entières. Les fleurs en capitules ressemblent à des marguerites, caractéristiques des asteraceae, ils sont composés de fleurs (imitant des pétales) blanches, roses, bleues ou pourpres sur le tour et de fleurons centraux souvent jaunes. Elles sont solitaires, en grappe ou en panicules, sur des tiges érigées ou étalées et généralement ramifiées. La grande diversité des asters permet de les utiliser dans tous les jardins en massif, en rocaille, au bord des bassins, en bouquet et dans les jardins de fleurs sauvages.

 

Comment cultiver l'Aster ericoides f. prostratus - Aster prostré :

Plante attrayante qui se prête à une multitude d'utilisations. Le contact des tiges florifères avec la terre nue et humide peut les endommager. Dans notre propre jardin, nous le cultivons généralement au bord d'un mur en pierre sèche où les tiges s’étalent sur les cailloux.

 

la plupart des aster ne présentent pas de difficulté de culture. Ils affectionnent particulièrement les sols assez riches, meubles, bien drainés et le plein soleil. On peut les pailler chaque année en novembre après les avoir rabattu.

 

C'est une plante tout à fait adaptée à la culture en pot duquel il pourra retomber.

 

Pour maintenir la vigueur et la qualité des fleurs, divisez les tous les 4 ou 5 ans. On peut les multiplier facilement par division de touffe ou en faisant des boutures de la base des tiges au printemps.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !