Collections de plantes vivaces de terrain sec : contact mail ou 06 61 02 72 34

Artemisia absinthium - Absinthe

Plante vivace élégante, d'allure argentée, aux feuilles velues soyeuses et blanchâtres. Les tiges se ramifient en larges panicules réunissant des grappes de fleurs jaunes.

 

Plante médicinale par excellence, c'est le matin, en début de floraison (juillet–août), qu'on récolte les sommités de cette belle armoise aromatique, à la saveur très amère.

 

Origine : Europe, Afrique du Nord, Asie. 

Plus de détails...

Prix / plante (même variété) en fonction de la quantité

1-23-45-2425 +

6,90 €

6,21 €

5,52 €

4,83 €

Pot 1,4L anti-chignon

6,90 €

- +

Caractéristiques des Artemisia absinthium - Absinthe

Genre : Artemisia

Espèce : absinthium

Famille : Asteraceae

Rusticité : Résistant jusqu’à - 28ºC

Taille (Haut. x Larg.) : 1 m x 80 cm

Densité de plantation par m² : 1

Parfum : feuillage très aromatique

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • A
  • -
  • -
  • -
  • -

  • Résistance à la sécheresse : besoin en eau moyen
  • Genre botanique : Artemisa
  • Zone de rusticité : Z5 :  - 28°C à - 23°C
  • Exposition : soleil
  • Période de floraison : été
  • Hauteur en fleur : 70 cm à 1 m
  • Couleur : gris
  • Nature du sol : drainant (caillouteux ou filtrant)
  • Nature du feuillage : semi-persistant
  • pH du sol : Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5), Basique (calcaire Ph > 7.5)
  • Type de plantes : plante vivace
  • Plante parfumée : feuillage aromatique
  • Usage de la plante : en massif, jardin sur gravier

Comment cultiver l'Artemisia absinthium - Absinthe :

C'est une plante vivace qui s'associe bien à d'autres plantes. Les petites espèces forment d'excellentes plantes de bordure. Leur feuillage souvent gris, mais aussi vert, peut-être utilisé pour souligner les différentes couleurs et textures des autres plantes. Elle peut également être utilisée comme une plante d'arrière-plan pour mettre en valeur les plantes vivaces à fleurs de couleurs vives ou des graminées ornementales. L'absinthe, sobre, assez peu exigeante sur la fertilité, réussit bien en sol meuble, non humide, ensoleillé. Au jardin florale, on peut la planter en bordures décoratives.

Elle est résistante à la sécheresse et facile à cultiver. Elle pousse principalement dans les endroits ensoleillés, secs à légèrement frais. Elle aime les sols bien drainés, et le plein soleil. Elle ne semble pas être dérangée par les ravageurs. Les chevreuils et les lapins ont tendance à ne pas les manger.

 

Plantation :

Le soleil est indispensable, ainsi qu'un endroit dégagé propice à la circulation de l'air autour de la plante. L'armoise pousse dans un sol pauvre à modérément fertile et très bien drainé, contenant une petite proportion de matières organiques bien décomposées.

Plantez au printemps après les dernières gelées ou à l'automne. À la plantation lui donner assez d'eau pour qu'elle puisse s'installer correctement, puis continuer à l'arroser le premier été à intervalles réguliers si votre climat est trop sec. Elle a besoin de très peu d'eau, sauf si des étés sont extrêmement secs.

 

Entretien des armoises :

Elle forme généralement des masses régulières, mais elle peut être taillée à votre goût. Supprimer les tiges mortes en sortie d'hivers et rabattre les plantes après leur floraison. Éviter les tailles trop tardives à l'automne.

Elles pourront être taillées à la cisaille au début du printemps, conserver un port compact. Rabattez sévèrement au printemps si l'arbuste est devenu trop encombrant et désordonné.

Les armoises attirent énormément les pucerons noirs. Ceci peut être un avantage car elle devient l'hôte des pucerons qui ne vont pas sur les plantes qui se trouvent à côté.

La multiplication par graines est aléatoire et il vaut mieux procéder par éclats de souche récoltés sur des pieds sauvages ou cultivés. On peut les mettre en place en octobre à 30 cm d'intervalle, sur des lignes distantes de 50 à 60 cm, mais il est préférable de leur faire passer le premier hiver à l'abri en pépinière que l'on paille partant de froidure. On les plante alors en Mars - Avril de l'année suivante (« en Lune nouvelles d'octobre, de février ou de Mars », dit Olivier de Serres), en habillant les racines et les tiges. Biner de temps à autre ; n'arroser que par fortes chaleurs.

On obtient aisément des marcottes à repiquer en butant la base des pieds. Les plantes cultivées sont souvent moins actives que celles récoltées à l'état sauvage. Celles des régions élevées sont les meilleures.

 

Récolte :

  1. Cueillette : les feuilles se récoltent recueillant les tiges entières par un matin chaud et sec été.
  2. Conservation : ficeler les tiges et suspendez les dans un endroit sombre et aéré pour les faire sécher. Les feuilles sèches se conservent en bocal.

 

Utilisation :

  1. Culinaire : bien que très amère, l'armoise était jadis utilisée pour parfumer les vins et des apéritifs.
  2. Médicinale : attention, les diverses parties des différentes sortes d'armoise ont des fonctions médicinales variées, mais de les consommer avec l'approbation d'un herboriste chevronné.
  3. Artisanal : l'armoise éloigne les insectes et s'utilise dans les sachets anti-mites.
  4. Au jardin : toutes les armoises possèdent un joli feuillage et ont un agréable parfum. Une infusion forte de leurs feuilles, appliquer sur les légumes ou les plantes ornementales, éloignera les chenilles et les escargots. L'absinthe éloigne les insectes. On peut en mettre quelques rameaux dans l'armoire pour chasser les mythes, se frotter avec la plante fraîche en tant de moustiques, pour aller visiter les abeilles, etc. Lémery (1737) donne cette recette « pour faire mourir les puces d'un chien » : « prenez une poignée d'absinthe, faites-la bouillir dans de l'eau l'espace d'une heure et demie, vous la tirerez auprès du feu ; étant froide, prenez cette herbe, frottez-en le chien à contre poil et le laver avec cet eau, les puces mourront infailliblement. » C'est également valable contre les poux.

Vous pouvez associer cette plante avec :

Pas d'évaluation pour le moment