Vitex agnus-castus 'Blue Puffball' - Gattilier bleu nain
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Vitex agnus-castus 'Blue Puffball' - Gattilier bleu nain

Sélection naine ne dépassant pas 1,5 m de hauteur. Plante parfaite en forme de boule avec des fleurs bleu foncé et parfumées de juin à septembre.

 

Obtenteur :  Michael Dirr, Jeff Beasley, Mark Griffith, Rhonda Helvick, Oren McBee (USA).

Plus d'informations...

8,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,67 €
5 20% Jusqu'à 8,90 €
25 30% Jusqu'à 66,75 €

Caractéristiques des Vitex agnus-castus 'Blue Puffball' - Gattilier bleu nain

Genre :
Vitex
Espèce :
agnus-castus
Famille :
Verbenaceae
Cultivar :
Blue Puffball
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 22 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
1,5 m x 1,5 m
Densité de plantation par m² :
1
Parfum :
graines très aromatiques

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
1 à 1,3 m
Exposition :
soleil
Couleur :
blanche
Nature du feuillage :
caduc
Période de floraison :
été
Plante parfumée :
feuillage aromatique
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
s'adapte à tous les sols
Zone de rusticité :
Z5 :  - 28°C à - 23°C
Type de plantes :
arbuste
Usage de la plante :
en massif
haie champêtre
pot et conteneur
Genre botanique :
Vitex

Comment cultiver le Vitex agnus-castus 'Blue Puffball' - Gattilier bleu nain :

Superbes arbustes compact méditerranéens, longévif et florifère en plein été. Il peut rester de taille moyenne, de la taille d'un buisson, non arrondi et touffu, avec des rameaux dressés.

 

La feuille palmée est composée de cinq à sept folioles et fait penser à celle de l'érable celle du cannabis. Ses feuilles aromatiques sont caduques, découpées en lobes effilés. Les tiges, de croissance rapide, sont d'une résistance et d'une souplesse remarquable. En Grèce, elles ont longtemps servi à fabriquer des liens solides.

 

Elle porte une multitude de fleurs bleu foncé, réunies en fin épis longs de 10 à 15 cm. Tous les gattiliers fleurissent en plein été, à une période où les floraisons sont plus rares au jardin. Ses fleurs mellifères attirent les papillons.

 

Les fleurs sont suivies par des baies aromatiques, utilisables comme épices en remplacement du poivre. Réputé pour ses vertus anaphrodisiaques, il est utilisé depuis l'Antiquité pour calmer les ardeurs sexuelles. Au Moyen Âge il était planté auprès des couvents et monastères : les nones et moines en consommaient régulièrement pour lutter contre les tourments de la chair (d'où le nom d'agnus-castus, agneau chaste).Toutes les parties de la plante, notamment les fruits noirs rougeâtres, dégage un fort arôme poivré au toucher.


Tolérant et facile, il supporte bien le calcaire, le sec et les embruns. Il est plus vigoureux en sol frais et drainant. Il apprécie les expositions chaudes, abrités du nord et ensoleillées. En fin d'hiver, taillez au minimum les fleurs fanées. Si vous voulez le garder petit et compact, vous pouvez tailler très court les rameaux ayant fleuri, en ne leur laissant que quelques centimètres (3 yeux ou bourgeons).


En Provence, où la plante est dans son habitat, certains vieux sujets ont un superbe tronc noueux, évoquant celui de l'olivier. Au nord de la Loire, il peut être rabattu par un hiver froid ; il repart facilement de sa base pour fleurir dans l'été.

 

Il est peu exigeant sur la nature de sol, ainsi qu'aux remontées d'eau saumâtre. Dans la nature, il pousse souvent en compagnie de laurier-rose, dans le lit des rivières sèches : ses racines profondes ont la faculté d'aller chercher au loin le peu d'humidité possible.

 

On peut le multiplier par boutures de bois sec en hiver ou par semis au printemps.

 

À propos du genre Vitex :

Les Vitex ou gattiliers sont des arbustes à feuilles généralement palmées et à fleurs estivales en épis bleu violacé, mauves ou rosés à blancs. Légèrement parfumées, elles s'épanouissent en plein été ou en fin d'été, à une saison ou peu d'autres plantes fleurissent. L'espèce la plus connue, indigène au sud de la France, Vitex agnus-castus, est nommée arbre au poivre, car toutes ses parties sont aromatiques. Résistants à la chaleur et au sec, ils sont parfaits en haie, massif ou en bac sur une terrasse ou un balcon. Associez-les à des Abelia, Arbutus, Viorne poilu, Filaire à port érigé, Laurier-rose, Nerpruns, Arbre aux papillons, Coronille des jardins, Prunellier, Épine-noire, Pittospore, Troène commun, Aubépine, Arbre à perruques, Fustet, Sauge de Jérusalem, etc.

 

Vitex vient du latin vitis, la vigne, dérivé de viéo, lier, car ses rameaux furent utiliser en vannerie. La classification récente, phylogénétique, les classe dans la famille des Lamiaceae comme les sauges et les menthes, alors qu'avant 2009, elles appartenaient encore à la famille plus restreinte des Verbenaceae, comme les verveines. Il existe environ 250 espèces de Vitex de par le monde, originaires d'Asie, puis qui se sont diffusées en Afrique, sur le pourtour méditerranéen et une peu en Amérique, voire en Australie. Il y a beaucoup d'espèces tropicales et nous nous intéressons ici aux rares espèces rustiques. Ils vivent très longtemps et si on ne les taille pas ou peu, il peuvent devenir de petits arbres à un âge vénérable.

On appelle notre Vitex indigène Vitex agnus-castus : agneau-chaste car il aurait des propriétés anaphrodisiaques relatées depuis l'antiquité. En effet, lors des fêtes de la fertilité, la déesse Déméter et les Athéniennes jonchaient le sol et leur couche de ses rameaux pour préserver leur chasteté. On faisait de même dans les lieux sacrés et les dévots pouvaient même utiliser ses fruits comme poivre ou les mâcher pour garder des pensées pures, ce qui n'était pas sans causer quelques migraines au passage. Depuis, on a prouvé le pouvoir de la plante en médecine, comme sédatif de l'appareil génital, capable notamment de réduire les douleurs menstruelles.

 

Leurs feuilles caduques opposées, généralement aromatiques et palmées, sont composées de folioles (rarement 1, quelquefois 3 et souvent 5 à 7).

 

Les inflorescences dressées, le plus souvent des panicules ou des racèmes, forment de longs épis constitués de fleurs réparties autour des tiges en verticilles, au bout des rameaux. Les fleurs, insérées dans un calice court, en cloche à 5 dents, sont bilabiées, avec une lèvre supérieure à deux lobes et une lèvre inférieure à 3 lobes. Chacune porte quatre étamines. Une seule espèce fleurit au printemps (Vitex rotundifolia, d'ailleurs à feuilles rondes uniques, ce qui en fait vraiment une exception). Elles sont suivies de petits fruits en drupes oblongues peu charnues, d'un noir teinté de rouge.

 

Ils se contentent de sols pauvres et supportent bien la sécheresse une fois installés. Plantez-les en situation chaude et ensoleillée, abritée du nord et des vents froids par un mur ou des plantes persistantes. Offrez-leur un sol bien drainant, assez profond. Ils tolèrent le calcaire et les embruns, supportent les remontées d'eau, même saumâtre.

Taillez assez court en fin d'hiver les espèces vigoureuses à floraison estivale, si vous souhaitez les garder compactes. Cette taille est toutefois facultative et il existe de vieux sujets arborescents jamais taillés, ayant dépassé le siècle d'âge...

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !