Collections de plantes vivaces de terrain sec : contact mail ou 06 61 02 72 34
Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

Stipa arundinacea syn. Anemanthele lessoniana

Feuilles persistantes vert foncé strié d'orange brûlé en été, virant au brun orange en hiver.

 

En été, panicules pendantes formées d'épillets vert pourpre. Attention cette espèce est moins rustique que les autres. 

 

Synonyme :  Anemanthele lessoniana

Plus de détails...

Prix / plante (même variété) en fonction de la quantité

1-23-45-2425 +

4,90 €

4,41 €

3,92 €

3,43 €

Pot 1,4L anti-chignon

4,90 €

Disponibilité : Cette plante n'est plus en stock


Prévenez-moi lorsque la plante sera de nouveau disponible

Caractéristiques des Stipa arundinacea syn. Anemanthele lessoniana

Genre : Stipa

Espèce : arundinacea

Famille : Poaceae

Rusticité : Résistant jusqu’à - 11ºC

Taille (Haut. x Larg.) : 1.20 x 0.40 m

Densité de plantation par m² : 3

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

  • Résistance à la sécheresse : besoin en eau élevé
  • Genre botanique : Calamagrostis
  • Zone de rusticité : Z6 :  - 22°C à - 17°C
  • Exposition : mi-ombre, soleil
  • Période de floraison : été
  • Hauteur en fleur : 1 à 1,3 m
  • Couleur : rose
  • Nature du sol : drainant (caillouteux ou filtrant)
  • Nature du feuillage : caduc, marcescent
  • pH du sol : Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5), Basique (calcaire Ph > 7.5)
  • Type de plantes : graminée
  • Usage de la plante : en massif, fleur à couper

Originaire des pentes sèches d'Asie centrale et du sud. Une des plus gracieuses parmi les graminées ornementales de grande taille et aux fleurs déliées, pourvu qu'elles reçoivent beaucoup de soleil, peu d'humidité et qu'elle bénéficie de nuits très fraîches.

 

Elle forme à la fois des buttes et des touffes denses qui s'accroissent lentement en diamètre, produit un jaillissement de feuilles fines, vert moyen, couronnée en juin par de grandes inflorescences également fines, de couleur verte argenté. Hauteur pouvant aller jusqu'à 2 m en pleine floraison. Belle teinte mordoré de fleurs en juillet–août qui reste attrayante durant tout l'hiver en climat doux. Sous ces climats, le feuillage et semi-persistant, tandis qu'il est caduc en région froide.

 

Préfère le plein soleil. Accepte toutefois la mi-ombre, mais dans ce cas, les chaumes seront plus retombants. Prospère au sol bien drainé faiblement ou moyennement fertile. Les sols trop fertiles rendent la plante peu vigoureuse, avec une tendance à l'affaiblissement.

 

Excellente résistance à la sécheresse ; l'emploi en climat méditerranéen ou steppique devrait être favorisé. La forme arrondie de la touffe et des tiges florales jaillissantes en tous sens évoquent immanquablement une cascade d'eau. Cette graminée est aussi spectaculaire en isolé qu'en massifs ou en grandes étendues.

 

Comment cultiver l'Achnatherum splendens syn. Stipa splendens

Les techniques de plantation, paillage et de désherbage

De manière générale, on peut les planter comme on planterait d'autres vivaces au jardin. Grâce à nos pots anti-chignon, il n'est pas nécessaire de démêler les racines des plants avant leur mise en terre. Les arroser abondamment dès leur plantation, jusqu'à leur reprise. Ils s'établiront très vite donc le recours à l'irrigation artificielle devient rapidement superflu.

 

Ils sont sensibles à la hauteur du sol, surtout les sujets jeunes. Idéalement, la couronne devrait être de niveau avec le sol ou se situer très légèrement au-dessus si l'on compte épandre du paillage. Plantées trop bas, Ils peuvent pourrir; trop haut, elles peuvent se dessécher et mourir.

 

En climat froid, on plantera au printemps ou au début de l'été. Ainsi, leurs racines se développeront suffisamment avant l'hiver pour résister au gel qui risquerait de les soulever hors de terre.

 

Dans votre jardin, il peut être utile d'apporter du paillage pour prévenir l'envahissement par des adventices ou pour conserver l'humidité du sol. Les choix portent souvent sur des paillage organiques comme des écorces ou du BRF ou des paillage inorganiques, comme par exemple le gravier ou les pierres.

 

Il arrive parfois que des adventices germent au milieu de la touffe. Il faudra enlever ces indésirables manuellement aussitôt qu'on les aperçoit. Si l'on attend trop longtemps, les jeunes plants des mauvaises herbes peuvent être impossibles à extraire, sauf à déterrer la touffe entière et à la diviser.

 

La taille

Comme beaucoup de graminées persistantes, elles n'ont pas besoin d'une taille annuelle et continuent leur croissance en beauté tout en nécessitant juste un léger toilettage. Il suffit en général d'y passer délicatement ses doigts pour retirer les feuilles mortes ou décolorées.

 

La multiplication, la division et la transplantation

Elles peuvent être multipliées par semis. L'une des techniques consiste à les semer en pots ou en plaques, sous châssis froid ou en serre, et à transplanter ensuite les jeunes plantules à l'emplacement qui leur a été destiné. Dans les régions de climat froid, on peut les semer à la fin de l'hiver ou au début du printemps et faire les plantations en pleine terre quand les plants ont quelques centimètres de hauteur et que les dernières gelées sont passées. Le temps de germination est très variable d'une espèce à l'autre. Certaines germent en quelques jours, d'autres en quelques semaines ou en quelques mois, et d'autres encore doivent passer par une période de froid qui lèvera leur dormance. Grâce au semis, on s'assure d'une variabilité génétique des plantations.

 

La division de touffe, qui permet la multiplication végétative. Ce n'est pas la technique la plus employée pour les Achnatherum; elle s'effectue lorsqu'ils sont en pleine croissance.

 

En vieillissant, certaines se dégarnissent au centre ; dans ce cas, le reste de la touffe devient lâche et s'affaisse. La plupart du temps, il est possible de régénérer ces plantes en les divisant et en replantant les éclats de touffe obtenus. Il faut une bêche solide et coupante, et non une pelle, pour déterrer et diviser les très hautes herbes. Les sujets anciens sont souvent trop volumineux et trop lourds pour être extraits d'une seule pièce. Il faudra les diviser en place avec la bêche avant de les enlever.


Par Alain T. le 13 Mai 2015 :

Titre : Stipas Arundinacea reçus ce jour le 15 mai 2015
Commentaire : Quelle belle surprise lorsque j''ai reçu ma commande ! Passionné de jardinage et pour avoir déjà fait appel à d'autres fournisseurs, je n'ai jamais vu des plants d'aussi bonne qualité et de telle dimension. Bravo au "made in France" comme vous l'expliquez si bien sur votre site: je reviendrai chez vous et bravo pour votre travail ! Alain
(Stipa arundinacea syn. Anemanthele lessoniana)


Signaler un abusSignaler un abus

Vous pouvez associer cette plante avec :

1 note(s) - 1 avis
Voir la répartition
Lire les avis