Hyssopus officinalis 'Perlay' - Hysope
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Hyssopus officinalis 'Perlay' - Hysope

Bonne rusticité et faible sensibilité à la sclérotiniose. Beau sous-arbrisseau vigoureux formant des boules régulières aux fines feuilles vertes, aromatiques, comestibles et semi-persistantes.

 

Belle floraison en épis bleu roi.

 

Origine : H. officinalis subsp. officinalis x H. officinalis subsp. canescens qui a été sélectionnée en Valais (Suisse) par Agroscope RAC Changins.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Hyssopus officinalis 'Perlay' - Hysope

Genre :
Hyssopus
Espèce :
officinalis
Famille :
Lamiaceae
Cultivar :
Perlay
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 22 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
40 à 60 cm x 30 à 40 cm
Densité de plantation par m² :
3
Comestible :
fleurs et feuilles comestibles
Parfum :
feuillage aromatique

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
50 à 70 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
bleu
Nature du feuillage :
semi-persistant
Période de floraison :
été
Plante parfumée :
feuillage aromatique
floraison parfumée
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
Zone de rusticité :
Z6 :  - 22°C à - 17°C
Type de plantes :
arbrisseau
Usage de la plante :
fleur à couper
jardin sur gravier
nourrit les abeilles
pot et conteneur
pour la cuisine
rocaille
Genre botanique :
Hyssopus

A propos du genre Hyssopus :

Hyssopus viendrait de l'hébreu Ezob et signifie "herbe sacrée" mais il est fort probable que ce terme désignait à l'époque l'origan. Comparables aux lavandes, ce sont des plantes buissonnante et semi persistantes atteignant 40 à 60 cm de hauteur. L'hysope présente de nombreuses tiges droites couvertes d'étroites feuilles lancéolées vert cendré. L'été, deux petites fleurs en épis apparaissent au sommet des tiges. Toute la plante dégage un arôme puissant et les feuilles ont une saveur amère. Elle est cultivée en Provence. 

Méditerranéenne d’origine, l’aire de répartition naturelle de l’hysope officinale s’étend jusqu’en Europe centrale. On la trouve dans les steppes roumaines, serbes et hongroises. En France, en Italie et en Espagne, elle côtoie le thym, la lavande et le romarin sur les coteaux ensoleillés, de préférence calcaires. Dans l’Arc alpin, elle est spontanée par exemple dans les pelouses steppiques de Maurienne, de la Vallée d’Aoste et du Valais jusque vers 1300 m d’altitude. Le genre Hyssopus ne comprend qu’une seule espèce, mais très polymorphe. D’ailleurs, les botanistes actuels distinguent quatre sous-espèces: officinalis officinalis L., officinalis canescens (DC) Nyman, officinalis montanus (Jord. & Fourr) Briq. et officinalis pilifer (Pant.) Murb., se différenciant principalement par le port de la plante, mais aussi par la densité de la pilosité des feuilles et par la couleur des fleurs: bleu violacé, plus rarement rose ou blanc (AESCHIMANN et al., 2004). La variété decumbens (Jord. & Fourr) de la ssp. officinalis (TUTTIN et al., 1972) est signalée en France.


Elle est de culture facile.

 

Comment cultiver l'Hyssopus officinalis 'Perlay' - Hysope :

 

La variété d’hysope commerciale «Perlay» est issue d’un croisement entre deux clones choisis au sein de populations d’individus des sous-espèces officinalis, de provenance hongroise, et canescens, originaire du Valais. Elle se distingue par l’homogénéité de son port érigé et de sa floraison. Ses feuilles glabres sont vert foncé. Les fleurs, de couleur bleu violacé, sont disposées unilatéralement en longs épis au sommet des tiges et apparaissent dès la mi-juillet. Mellifères, elles attirent de nombreux insectes et papillons. Cette plante vivace atteint 40 à 60 cm de hauteur à la floraison. Par son port et son aspect, l’hysope «Perlay» s’apparente à sa mère hongroise, avec des tiges de hauteur réduite toutefois. Dans les cultures, cette variété se montre parfaitement résistante à Sclerotinia sp.

 

La plantation :

La plantation pourra s'effectuer du printemps (de la fin des grosses gelées - fin février) à l'automne (jusqu'au début des grosses gelées - fin novembre) en évitant les périodes trop froides. Espacer vos plants en fonction de leur variété et de leur taille une fois adulte, en moyenne tous les 40 à 50 cm environ ou 3 à 5 au m² lorsqu'ils sont plantés en quinconce.

  • Les différentes espèces et variétés d'hysopes peuvent pousser en pleine terre partout en France sous la plupart des latitudes et des altitudes. Le choix de l'emplacement de votre plantation est important.
  • Le terrain doit être sain, bien exposé (même si elle la supporte une partie de la journée, éviter l'ombre), léger et bien drainé.
  • Elle préfère les sols calcaires. Si la terre est trop acide, il sera nécessaire de chauler pour rectifier le pH. 

 

L'arrosage :

L'arrosage va dépendre de l'humidité ambiante, de la saison et du climat, de la variété de la plante et de sa culture en pot ou en pleine terre :

 

  1. Plantation en pot : il s'effectuera au rempotage. Pendant la période hivernale, on pourra arroser une fois par semaine. L'arrosage se fera occasionnellement pour prévenir le dessèchement de la motte. Lorsque les premiers rayons de soleil du printemps renaîtront, des petites feuilles apparaîtront ça et là et quelques boutons feront leur apparition : vous pourrez alors augmenter les arrosages. Arroser régulièrement en été. Adapter la quantité d'eau à la taille de votre pot en laissant bien sécher entre chaque arrosage.
  2. Plantation en pleine terre : en règle générale celles plantées en pleine terre ne nécessitent pas d'arrosage ; cependant il pourra être envisagé en période très sèche pour favoriser un beau feuillage de les arroser 1 ou 2 fois dans l'été (toujours copieusement et à intervalles très espacés).

 

  • A éviter : les arrosages généreux et répétés trop souvent sont à éviter. Ils sont nuisibles à la plante et seront à l'origine du pourrissement des racines, d'un épuisement de la plante parce qu'elle n'aura pas connu sa période de repos végétatif.

 

La taille :

La taille est une manière d'entretenir la plante. Elle se révèle indispensable pour stimuler la croissance ou la floraison. Un plant qui n'a jamais été taillé deviendra un haut buisson, le bois (collet) se développera. Une plantes devenue encombrante et ayant perdue sa forme décorative pourra cependant être rajeunie.

  • La taille peut s'effectuer en un ou deux temps. On peut la rabattre d'1/3 à l'automne (en Provence) ou au printemps (en climat continental).
  • Les Hyssopus supportent relativement bien la taille de rajeunissement, vous pouvez donc rabattre les plantes fortement au printemps quand vous voyez les premières feuilles apparaître.
  • Ramener les rameaux feuillus au même niveau, éclaircir ceux qui s'enchevêtrent et supprimer ceux qui se rabougrissent. Il est important d'essayer de préserver la forme naturelle de la plante.
  • Il sera possible de rajeunir la plante en rabattant les vieux rameaux sur les rameaux jeunes, le plus bas possible sur l'arbuste (tailler jusqu'à 30 % de la végétation) en évitant de toucher la partie boisée (le collet).
  •  

Récolte de l'hysope :

Cueillette : les fleurs, à utiliser fraîches ou séchées, se récoltent quand elles sont bien ouvertes. Les tiges se récoltent selon les besoins.


Conservation : couper des bouquets de tiges florales, attachez-les ensemble et suspendez-les, têtes en bas, dans un endroit sombre et aéré. Quand ils sont secs, émiettez-les dans des bocaux.


Congélation : ne se congèle pas.

 

Utilisation de l'hysope :

Culinaire : une ou deux feuilles fraîches, finement hachées et ajoutées en fin de cuisson, donnent un agréable piquant aux soupes et aux plats mijotés. Les fleurs fraîches parfument et colorent les salades.


Médicinale : la tisane d'hysope, (à partir des tiges, des feuilles et des fleurs séchées), soulage les rhumes. Les feuilles d'hysope entrent souvent dans la composition de toniques et de tisanes. Attention : elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes nerveuses. Évitez de prendre d'importantes doses ou d'en consommer régulièrement pendant de longues périodes.


Cosmétique : huile distillée de l'hysope s'utilise dans les parfums et autres cosmétiques. Chez soi, on peut en ajouter à l'eau du bain. La tisane froide de feuille d'hysope constitue un rinçage facial rafraîchissant.


Au jardin : l'hysope est une plante décorative, très apprécié des abeilles et des papillons. Utilisez-la en bordure de massif ou d'allées.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !