Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles
  • Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles
  • Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles
 Notes et avis clients
 (4,5/5)  - 2 note(s) - 2 avis
Voir répartition

Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles

Arbrisseaux à petites feuilles persistantes vertes, à revers coteaux de gris argenté. Il se développe en un coussin compact, sans avoir besoin d'être taillé.

 

Les fleurs jaunes apparaissent en mai, sur des tiges courtes, dépassant peu du feuillage.

 

Origine : Originaire des îles de Crète et Karpathos, où il vit dans les forêts de cyprès rocheux ou clair, les maquis et les falaises, jusqu'à 1600 m d'altitude.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Dernières plantes en stock

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles

Genre :
Phlomis
Espèce :
lanata
Famille :
Lamiaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 16 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
50 cm x 50 cm
Densité de plantation par m² :
2

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • A
  • M
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
30 à 50 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
jaune
Nature du feuillage :
persistant
semi-persistant
Période de floraison :
printemps
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
Zone de rusticité :
Z7 : - 16°C à - 12°C
Type de plantes :
arbrisseau
Usage de la plante :
jardin sur gravier
mixed-border
nourrit les abeilles
pot et conteneur
rocaille
Genre botanique :
Phlomis

Arbrisseaux à petites feuilles persistantes vertes, à revers coteaux de gris argenté.

 

La plante se développe en un coussin compact, sans avoir besoin d'être taillé.

 

Les fleurs jaunes apparaissent en mai, sur des tiges courtes, dépassant peu du feuillage.

 

En été les tiges se couvrent de poils denses, prenant une couleur originale marron doré qui contraste avec le feuillage.

 

Il supporte bien le calcaire et résiste aux embruns. Il est peu exigeant sur la nature du sol.

 

Dans son milieu naturel, il pousse au milieu de Ballota pseudodictamnus et Thymus capitatus, dans un étonnant paysage uniquement constitué de plantes en coussins, parfaitement adaptés à la sécheresse.

 

Comment cultiver le Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles :

Plantation :

La majorité des espèces en culture en France proviennent du bassin méditerranéen et préfèrent donc le plein soleil et bon drainage. Un pH de sol très calcaire n'est pas gênant. P. angustissima, P. bourgaei et P. lycia se développent naturellement sur des sols acides et alcalins, et la plupart des espèces se développent bien sur les deux types de sol. Certaines personnes diront qu’un Phlomis vivra rarement plus de 12 à 14 ans. Mais d’un autre côté, j’ai déjà vu un P. fruticosa qui avait plus de 20 ans.

 

Arrosage :

Bien que la plupart des arbustes affectionnent les sécheresses une fois établies, les jeunes plantes aiment être arrosées, de temps à autre, jusqu'à ce que leur système racinaire soit bien établi. Une fois installés ils résistent tous à de très longues périodes de sécheresse sans aucun arrosage.

 

Exposition :

Les Phlomis devraient être positionnés dans des situations ensoleillées, bien que dans la nature de nombreuses plantes poussent à la mi-ombre par exemple de Pinus halepensis en Turquie ou en Grèce avec Quercus coccifera. Une situation ombragée aura pour conséquence des changements importants sur la forme des feuilles. Par exemple P. longifolia peut être méconnaissable dans une situation ombragée. Il en sera de même pour l’indûment qui se développe souvent sur les feuilles en hiver et en été. En hiver, ils peuvent développer de plus grandes feuilles avec moins d'indûment comparé aux petites feuilles d’été abondamment recouvertes d’indûment. Il existe toujours quelques exceptions et notamment pour Phlomis russeliana ou Phlomis samia qui seront eux plus à leur aise à la mi-ombre car naturellement on les retrouve en lisière de sous-bois.

 

Multiplication :

  1. Par bouturage : puisqu'ils hybrident, la meilleure méthode est de les multiplier par boutures. Pour les espèces arbustives prélever les boutures en décembre-janvier. Bien que la plupart des espèces semblent ne pas supporter l’humidité atmosphérique, l’enracinement se ferra très bien si les boutures sont maintenues à l’étouffée.
  2. Par semis : ils sont facilement multipliables par semis à base de graines récoltées dans la nature, celle-ci germant généralement dans un délai de deux semaines. Les graines sont viable après plusieurs années (ne pas les maintenir au réfrigérateur). Il ne faut pas récolter les graines trop tôt en été, mais plutôt attendre octobre, la germination étant par la suite bien meilleure.
 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.
Par le  03 Jan. 2020 (Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles) :
(4/5

A voir ...

Trois pieds plantés l'année dernière. Très beaux sujets à l'achat mais une reprise timide. Ne se plaisent peut-être pas chez moi. A voir l'année prochaine …

Signaler un abus
Par le  03 Jan. 2020 (Phlomis lanata - Sauge de Jérusalem à petites feuilles) :
(5/5

Sujet idéal !

La sauge de Jérusalem est très facile à cultiver , se contentant d'une terre pauvre et d'une bonne exposition au soleil. Sa rusticité est étonnante, passée la première année on peut sans souci oublier de l'arroser. Se bouture en outre facilement. Ne pas craindre d'espacer les plants car elle prend vite une belle ampleur.

Signaler un abus