Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie
  • Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie
  • Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie
  • Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie

Fleurs rose pâle ou blanches et feuilles vert bleuté persistantes formant un charmant coussin dru, d'aspect gazonnant.

 

Origine: Turquie.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie

Genre :
Dianthus
Espèce :
anatolicus
Famille :
Caryophyllaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 16 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
10 cm x 30 cm
Densité de plantation par m² :
8

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • M
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
10 à 30 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
blanche
rose
Nature du feuillage :
persistant
Période de floraison :
printemps
été
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
sec et pauvre
Zone de rusticité :
Z7 : - 16°C à - 12°C
Type de plantes :
plante vivace
Usage de la plante :
couvre-sol
jardin sur gravier
pot et conteneur
rocaille
Genre botanique :
Dianthus

Comment cultiver le Dianthus anatolicus - Oeillet d'Anatolie :

Vivace à feuilles persistantes étroites, gris bleuté, formant un coussin étalé. Ses nombreuses fleurs blanches, à peine lavées de rose, apparaissent au printemps. L'extrémité de leurs pétales sont délicatement découpées en franges très fines.

C'est une plante qui supporte bien le calcaire et indifférent à la nature du sol. Il demande peu de désherbage grâce à ses propriétés allélopathiques.

Le nom de genre Dianthus vient du grec dios, génitif de Zeus et anthos, fleurs. L'origine de son nom et sans doute du à la beauté de ses fleurs car les œillets étaient considérés comme la fleur des dieux.

 

À propos des plantes vivaces :

Les plantes vivaces sont pérennes et donc vivent plusieurs années. Elles offrent de manière fidèle, chaque année, leur floraison généreuse, leur feuillage et/ou leur fructification et se propagent facilement. Beaucoup de ces plantes sont des herbacées qui repartent de souche chaque année, comme les Asterancoliescentaurées et les campanulesgéraniums vivaces. D'autres plantes à base ligneuses sont considérées comme plantes vivaces, c'est la cas par exemple des ballottesHelianthemumsantolinessarriettes. D'autres ont une souche rhizomateuse comme les AgapanthesAsphodèles et Cie, Hémérocalles et d'autres ont des plantes à bulbes, à l'instar des Allium. Certaines sont des plantes grasses ou succulentes comme les Sedum.

Les plantes présentées ici sont des vivaces rustiques, car certaines plantes vivaces de climat doux ou tropical sont souvent cultivées chez nous comme annuelles. Beaucoup d'entre elles sont mellifères et attirent les papillons, les oiseaux et une foule de biodiversité.

Elles sont parfaites pour compléter les plantations, donner un aspect naturel au jardin, grâce à l'extraordinaire variété de formes et couleurs existantes. Leurs utilisations et emplacements varient selon les espèces en isolé, plantés en groupes, en massif, rocaille, jardin de gravier, talus, en lisière et parfois même en sous bois ou en pot. Vous pouvez les associer à d'autres plantes vivaces ayant les même besoins en ensoleillement et type de sol, à des arbustes. Comme dans la nature, il ne faut pas hésiter à tenter les mélanges les plus audacieux, pour surprendre votre regard et celui des visiteurs de votre jardin.

 

Leurs feuilles sont soit caduques soit persistantes à semi-persistantes selon les espèces. Certaines sont aromatiques et se consomment en cuisine ou en infusion en plus de leur parfum agréable, comme certaines achilléesagastaches, Allium, Ballota, CalaminthaFenouilHelichrysumOriganHysopeNepetaSantolinePhlomis, Sarriette, Teucrium, etc.

 

Certaines ont des parties comestibles, comme le cardon, l'hémérocalle, l’œnothère, la monarde, la mauve, la réglisse. D'autres sont des plantes tinctoriales comme l'Isatis ou Pastel des teinturiers, L'indigotier Indigofera heterantha.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !