Phedimus spurius - Orpin bâtard
  • Phedimus spurius - Orpin bâtard
  • Phedimus spurius - Orpin bâtard
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Phedimus spurius - Orpin bâtard

Fleurs roses à étamines violettes.Tapis de feuillage vert de 10 cm d'épaisseur persistant et vigoureux.

 

Origine : Caucase, ouest de l'Asie.

 

Synonymie : Sedum spurium.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Phedimus spurius - Orpin bâtard

Genre :
Phedimus
Espèce :
spurius
Famille :
Crassulaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 34 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
10 cm x 40 à 60 cm
Densité de plantation par m² :
6

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • J
  • A
  • S
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
10 à 30 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
rose
Nature du feuillage :
persistant
Période de floraison :
été
pH du sol :
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
sec et pauvre
Zone de rusticité :
Z4 :  - 34°C à - 29°C
Type de plantes :
cactus / plante pour zone aride
plante vivace
Usage de la plante :
jardin sur gravier
pot et conteneur
rocaille
Genre botanique :
Sedum

À propos des genres Sedum et Phedimus :

 

Les orpins ou Sedum sont des plantes succulentes rustiques très résistantes au sec, robustes et faciles à cultiver, demandant très peu d'entretien. Ils sont très appréciés pour leur floraison attractive, estivale et parfois tardive, à une saison ou les fleurs manquent, blanche, rose, rouge, pourprée ou jaune. Leur feuillage charnu, persistant ou caduque selon les espèces, est souvent attractif de par sa forme ou sa couleur. L'ensemble de la plante est souvent graphique, avec la disposition et la forme très régulière du feuillage. Ils forment des tapis couvre-sol denses aux tiges s'enracinant au contact du sol, des coussins compacts ou des plantes vivaces érigées de taille moyenne, voir de petits arbustes à base ligneuse selon les espèces.

Il existe des variétés compactes, idéales en rocaille, entre les dalles, près des bords de terrasses et escaliers, sur les murets, toitures végétalisées, jardins de gravier. Les formes plus hautes seront à leur aise en massif, prairie fleurie, bordure mixte à l'anglaise. Vous pouvez aussi les planter en pot, les faire retomber d'une jarre. Associez-les avec des graminées comme Festuca, Calamagrostis, Molinia, Pennisetum, Stipa, des vivaces et arbustes comme Agapanthe, Agave, Allium, Anthyllis barba-jovis, armoise, Asphodeline, Ballota, Dasylirion, Epilobium canum, Oeillet des chartreux, Globularia, iris d'Alger, lavande, Nolina, Perovskia, Sauge de Jérusalem, romarin, Menthe des Chats, santolines, sauges, Bugrane épineuse, Pourpier vivace jaune, etc.

 

Sedum vient du latin sedere, s'asseoir, car cette plante rupestre épouse littéralement les murs et rochers. Le genre Sedum, extrêmement proche des Petrosedum et Phedimius, appartient à la famille des Crassulaceae. Certains grands Sedum sont parfois classés dans le genre Hylotelephium. Il existe plus de 400 espèces de Sedum, toutes des plantes succulentes, d'aspect très variable, que l'on retrouve en majorité à travers l'hémisphère nord, rarement dans quelques montagnes tropicales. Toutes les parties des plantes sont légèrement émétiques (elles font vomir quand on les consomme). Le contact de la sève peut irriter la peau.

 

Ils stockent de l'eau dans leur feuillage charnu, entier, parfois dentelé. Les feuilles sont alternes, opposés ou verticillées autour des tiges, cylindriques ou aplaties.

 

Les inflorescences terminales, principalement estivales et automnales, forment des cymes, des panicules ou des corymbes. Elles sont composés de fleurs étoilées à 5 pétales ou parfois plus, blancs, roses, rouges pourprés ou jaunes. Le cœur de la fleur est orné de 10 étamines ou du double du nombre de pétales. Certaines, comme celles de Sedum spectabile, sont mellifères et attirent abeilles et papillons.

 

Ils apprécient une exposition en plein soleil et un sol bien drainé, même sec, calcaire et caillouteux, pas trop riche de préférence, pour un port plus net, un feuillage pas trop luxuriant. Un paillage minéral est conseillé pour protéger le collet de la plante de l'humidité.

Leur entretien est très limité. Taillez les parties sèches en fin d'hiver. L'arrosage est inutile une fois la plante enracinée. Laissez bien sécher entre les arrosages à l'implantation.

Comment cultiver le Phedimus spurius - Orpin bâtard :

Plantation :

Pour la culture en pot : placez-les dans un mélange composé de 3/6 de terre de jardin, 2/6 de gravier et 1/6 de terreau. Durant la croissance, arrosez une fois par semaine et apportez un engrais liquide dilué de moitié une fois par mois. Évitez de laisser se dessécher complètement le substrat par temps chaud en été, surtout si les plantes sont dans des récipients en céramique. En hiver n'arrosez pas.

 

Pour la culture en pleine terre : plantez -es en plein soleil, dans un sol sableux, bien drainé, neutre à légèrement alcalin. Ils n'aiment pas la concurrence, donc veillez à leur laisser assez d'espace dans la rocaille ou dans vos plates-bandes de vivaces. Les espèces vigoureuses supportent un peu d'ombre.

 

Leur rusticité est dans l'ensemble bonne.

 

Arrosage :

La majorité des espèces  de Sedum survivra si elle n'est pas arrosée pendant un mois. En général, ils sont plus susceptibles d'être endommagés par un arrosage excessif que par un arrosage insuffisant. Un bon arrosage une fois par semaine pendant la saison de croissance est idéal dans la plupart des régions.

Entretien :

Rabattez les orpins rampants après floraison pour leur conserver une silhouette compacte. Pour les espèces vivaces herbacées, on attendra le printemps pour les rabattre jusqu'au sol. Les hampes florales sèches gardent un bel aspect ornemental pendant la période hivernale car le givre vient se fixer dessus.

 

Multiplication :

La division des grands orpins se fera tous les trois ou quatre ans, pour favoriser la floraison. Pour les vivaces on fait des boutures de rameau non florifères en mai. Une méthode presque infaillible de bouturage:

  1. Remplissez à moitié un pot avec un mélange à 50% terreau limoneux et 50% de gravier fin. Recouvrir le mélange de 10 mm de gravier plus grossier. Si vous utilisez un récipient plus profond, recouvrez le fond de pierres pour faciliter le drainage.
  2. Plantez les boutures à travers la couche supérieure de gravier, ce qui les soutient et prévient la pourriture.
  3. Étiquetez chaque variété avec soin.
  4. Placez le pot à l'extérieur ou sous un banc de la serre dans un endroit bien ventilé, à l'abri de la lumière directe.
  5. Arrosez délicatement chaque semaine. Après trois semaines, les plantules devraient être enracinées et avoir commencé à se développer.
  6. Déplacez le pot à une exposition plus lumineuse et aérée. Continuez les arrosages hebdomadaires jusqu'à plantation.
 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !