Eryngium planum, Chardon bleu, Panicaut
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Eryngium planum - Chardon bleu, Panicaut

Grande vivace formant une rosette de feuilles allongées. Inflorescence ronde, bleue mauve.

 

Origine : centre de l'Europe.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Eryngium planum - Chardon bleu, Panicaut

Genre :
Eryngium
Espèce :
planum
Famille :
Apiaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 22 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
60 cm x 60 cm
Densité de plantation par m² :
3

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • A
  • S
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
50 à 70 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
bleu
Nature du feuillage :
persistant
Période de floraison :
été
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
s'adapte à tous les sols
Zone de rusticité :
Z6 :  - 22°C à - 17°C
Type de plantes :
plante vivace
Usage de la plante :
fleur à couper
jardin sur gravier
mixed-border

À propos du genre Eryngium - Chardons bleus :

 

Les Eryngium, chardons bleus ou panicauts présentés ici sont des plantes vivaces à floraison bleue à pourprée en été très graphique, ainsi que le feuillage vert bleuté à argenté, souvent persistant à semi-persistant. Les fleurs et la plante font penser à une sorte de chardon pouvant être épineux par endroits, très attractif, sur une très longue période, même après la floraison. Vous pouvez utiliser ses fleurs dans les bouquets et même les faire sécher. Ce sont des plantes faciles et peu exigeantes, qui supportent bien la sécheresse. C'est une bonne plante pour les jardins de gravier, rocailles, prairies fleuries, bordures et avants de massifs ou de bordures mixtes à l'anglaise. Vous pouvez les associer à des graminées comme Festuca, Pennisetum, Stipa, Deschampsia, Molinia et à l'achillée, armoise, Aster, Ballota, campanule, Centranthus, Dorycnium, Erodium, Euphorbe, Gaura, Geranium vivace, Kniphofia, lis, Marrubium, Phlomis, Teucrium, sauges, Sideritis, Verbena, Veronica, iris, hémérocalle, et rosier.

 

Eryngium vient du nom grec Eryngion, donné à cette plante par le philosophe, naturaliste et botaniste Théophraste. Il existe environ 240 espèces de panicauts vivaces, bisannuelles ou annuelles, réparties dans le monde entier, sauf dans la moitié sud de l'Afrique, dans les dunes, steppes, montagnes et prairies.

Le plus connu chez nous est Eryngium maritimum, le panicaut maritime, plante protégée en France, menacée par le piétinement, qui stabilise les dunes sableuse du littoral. Les racines de cette espèce, très riches en fer et autres minéraux, et d'autres comme Eryngium campestre, peuvent être confites une fois pelées ou parfumer les bonbons, un peu comme la guimauve. Shakespeare en atteste l'utilisation en Angleterre avant 1602, dans '' Les Joyeuses commères de Windsor ''. A l'époque, la plante était aussi consommée comme tonique et aphrodisiaque et Carl Von Linné conseillait de faire bouillir ses pousses comme celles des asperges.

 

Leur feuillage vernissé et épais, joliment veiné, est la plupart du temps persistant ou semi-persistant, argenté avec des reflets métalliques ou vert bleuté et bordé de fines épines. Il est souvent cantonné à une touffe basale et un peu parsemé le long des tiges. Il peut être entier, découpé ou composé de 3 folioles. Les espèces sud-américaines comme Eryngium yuccifolium ont d'étonnantes longues feuilles allongées et très graphiques, disposées en rosettes arquées évoquant le Yucca ou les Broméliacées.

 

Chez les Eryngium, les fleurs bleues à pourprées estivales, décoratives de juin-juillet à septembre et même plus tard une fois sèches, sont réunies en boules ou en dômes érigés bleutés. Elles sont portées par des tiges dressées et ramifiées et généralement entourées de corolles très attractives de bractées bleues, mauves, pourprées, blanches ou vertes, découpées et épineuses.

 

Ces plantes de soleil se content de tout sol pauvre, même graveleux, sableux, sec et calcaire, pourvu qu'il soit bien bien drainé. Eryngium yuccifolium apprécie quelques arrosages en climat chaud en été, par temps très sec, pour une végétation vigoureuse. Tous les panicauts ou chardons bleus vivent plus longtemps en sol pas trop riche et leurs tiges s'y tiennent mieux. Les plus grandes espèces, peuvent avoir besoin de tuteurage ou du soutien d'autres espèces à proximité.

Supprimez les parties sèches en fin d'hiver. Évitez de les déplacer une fois implantées car leurs racines sont fragiles et cassent vite, ou pratiquez une division de manière très délicate.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !