Carex testacea - Laîche orange
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Carex testacea - Laîche orange

Forme des touffes denses, avec des feuilles étroites 3-4 mm de large, vert olive qui se teinte d'orange en maturitant. 

 

Il est facile de culture et de croissance rapide et s'adapte bien à la culture en pot.

 

Origine : Nouvelle-Zélande.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Carex testacea - Laîche orange

Genre :
Carex
Espèce :
testacea
Famille :
Cyperaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 28 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
30 cm x 40 cm
Densité de plantation par m² :
5

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • M
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau moyen
Hauteur en fleur :
30 à 50 cm
Exposition :
soleil
Nature du feuillage :
persistant
Période de floraison :
printemps
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
s'adapte à tous les sols
Zone de rusticité :
Z5 :  - 28°C à - 23°C
Type de plantes :
graminée
Usage de la plante :
en massif
mixed-border
Genre botanique :
Carex

A propos du genre Carex :

Principalement persistantes ou semi-persistantes, ces vivaces ressemblant à des graminées sont très variées en tailles, formes, couleurs et fleurs. La plupart des Carex prospèrent dans un sol humide bien gorgé d'eau, cependant les espèces les plus populaires et couramment cultivées, sont bien adaptées à des conditions ensoleillées, sèches et basiques. Toutes offrent une multitude de possibilités pour chaque type de jardins et d'espaces paysagers, y compris en pot. Vous pouvez les planter en masses ou les parsemer dans les massifs, bordures prairies fleuries, jardins de graviers, bords de bassins, bacs et jardinières, etc. Ils s'associent bien avec Euphorbe, Erigeron karvinskianus, Coreopsis, Gaillarde, Geranium, Miscanthus, Sauges, Perovskia, Yucca, Irisfétuque bleue et Leymus, etc.

Il existe plus de 1000 espèces de Carex qui proviennent le plus souvent d'habitats frais ou humides des régions tempérées du globe. La plupart des espèces cultivées, plus adaptées aux sols de jardin classiques, sont les laîches originaires de Nouvelle-Zélande et d'Asie. Elles font partie de la famille des Cyperaceae, comme les joncs. Les différentes espèces s'hybrident volontiers et sont de ce fait très variables, ce qui génère de nombreuses identifications erronées.

Leur long feuillage arqué ou parfois dressé, est bien fourni et évoque celui des graminées. Il peut être très fin chez certaines espèces et en rubans plus larges chez d'autres. Leur bordure peut être coupante. La couleur du feuillage est très varié selon les variétés, allant du vert au bronze, parfois orangé au printemps, et même parfois panaché de jaune ou de crème.

La floraison est souvent très discrète chez les laîches courantes des jardins, issues d'Asie et de Nouvelle-Zélande. Elle est plus visible chez les espèces de terrain frais à humide, portée par des tiges pleines, de section triangulaire. Les panicules de pics de fleurs portent à la fois des fleurs mâles souvent invisibles et des femelles, en forme de petits cônes.

Les Carex poussent à toute exposition, même assez ombragée. Le sol doit rester suffisamment drainant. Les variétés les plus colorées de bronze apprécient d'avoir plus de lumière et d'être abritées du nord, des vents froids.

Pour l'entretien des persistants, il suffit de peigner avec des gants les touffes âgées en fin d'hiver, pour enlever le plus possible de vieux feuillage.

Comment cultiver le Carex testacea - Laîche :

Les techniques de plantation, paillage et de désherbage

De manière générale, on peut les planter comme on planterait d'autres vivaces au jardin. Grâce à nos pots anti-chignon, il n'est pas nécessaire de démêler les racines des plants avant leur mise en terre. Les arroser abondamment dès leur plantation, jusqu'à leur reprise. Ils s'établiront très vite donc le recours à l'irrigation artificielle devient rapidement superflu.

 

Ils sont sensibles à la hauteur du sol, surtout les sujets jeunes. Idéalement, la couronne devrait être de niveau avec le sol ou se situer très légèrement au-dessus si l'on compte épandre du paillage. Plantées trop bas, Ils peuvent pourrir; trop haut, elles peuvent se dessécher et mourir.

 

En climat froid, on plantera au printemps ou au début de l'été. Ainsi, leurs racines se développeront suffisamment avant l'hiver pour résister au gel qui risquerait de les soulever hors de terre.

 

Dans votre jardin, il peut être utile d'apporter du paillage pour prévenir l'envahissement par des adventices ou pour conserver l'humidité du sol. Les choix portent souvent sur des paillage organiques comme des écorces ou du BRF ou des paillage inorganiques, comme par exemple le gravier ou les pierres.

 

Il arrive parfois que des adventices germent au milieu de la touffe. Il faudra enlever ces indésirables manuellement aussitôt qu'on les aperçoit. Si l'on attend trop longtemps, les jeunes plants des mauvaises herbes peuvent être impossibles à extraire, sauf à déterrer la touffe entière et à la diviser.

 

La taille

Comme beaucoup de graminées persistantes, ils n'ont pas besoin d'une taille annuelle et continuent leur croissance en beauté tout en nécessitant juste un léger toilettage. Il suffit en général d'y passer délicatement ses doigts pour retirer les feuilles mortes ou décolorées.

 

La multiplication, la division et la transplantation

Ils peuvent être multipliés par semis. L'une des techniques consiste à les semer en pots ou en plaques, sous châssis froid ou en serre, et à transplanter ensuite les jeunes plantules à l'emplacement qui leur a été destiné. Dans les régions de climat froid, on peut les semer à la fin de l'hiver ou au début du printemps et faire les plantations en pleine terre quand les plants ont quelques centimètres de hauteur et que les dernières gelées sont passées. Le temps de germination est très variable d'une espèce à l'autre. Certaines germent en quelques jours, d'autres en quelques semaines ou en quelques mois, et d'autres encore doivent passer par une période de froid qui lèvera leur dormance. Grâce au semis, on s'assure d'une variabilité génétique des plantations.

 

La division de touffe, qui permet la multiplication végétative. Ce n'est pas la technique la plus employée pour les laiches; elle s'effectue lorsqu'ils sont en pleine croissance.

 

En vieillissant, certaines se dégarnissent au centre ; dans ce cas, le reste de la touffe devient lâche et s'affaisse. La plupart du temps, il est possible de régénérer ces plantes en les divisant et en replantant les éclats de touffe obtenus. Dans le cas des laîches, sortez les touffes de terre à l'aide d'un transplantoir solide ou d'une bêche bien tranchante. Utilisez ensuite un couteau pour diviser les touffes. Enlevez les parties mortes du centre et prélevez ensuite délicatement des fragments sains de la couronne. Plantez ceux-ci et arrosez immédiatement et abondamment.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !