Salvia heldreichiana, Sauge de Heldreich
  • Salvia heldreichiana, Sauge de Heldreich
  • Salvia heldreichiana, Sauge de Heldreich
  • Salvia heldreichiana, Sauge de Heldreich
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Salvia heldreichiana - Sauge de Heldreich

Feuilles persistantes, gris vert. Fleurs bleu violet.

 

Origine : Iran, Turquie.

Plus d'informations...

8,90 €
TTC
Quantité

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,67 €
5 20% Jusqu'à 8,90 €
25 30% Jusqu'à 66,75 €

Caractéristiques des Salvia heldreichiana - Sauge de Heldreich

Genre :
Salvia
Espèce :
heldreichiana
Famille :
Lamiaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 22 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
40 cm x 50 cm
Densité de plantation par m² :
2
Comestible :
Fleurs comestibles

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • M
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
30 à 50 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
bleu violet
Nature du feuillage :
persistant
semi-persistant
Période de floraison :
printemps
Plante parfumée :
feuillage aromatique
pH du sol :
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
Zone de rusticité :
Z6 :  - 22°C à - 17°C
Type de plantes :
arbrisseau
Usage de la plante :
jardin sur gravier
mixed-border
nourrit les abeilles
pot et conteneur
rocaille
Genre botanique :
Salvia

Feuilles persistantes, gris vert. Fleurs bleu violet.

 

Origine : Iran, Turquie.

 

Comment cultiver la Salvia heldreichiana - Sauge de Heldreich

Ce groupe inclut les Salvia européennes , une grande partie des Salvia orientales, quelques Salvia américaines , et beaucoup de Salvia de Chine et du Japon. Il s'agit de plantes supportant des températures suffisamment basses pour pouvoir passer toute l'année à l'extérieur.


Pour l'ensemble de ces espèces, sous nos climats, une exposition ensoleillée est de règle. Pour certaines espèces d'Extrême-Orient la mi-ombre sera privilégiée. Il faut aussi dans la mesure du possible, éviter les endroits les plus exposés au vent. La terre doit être poreuse, le pire ennemi étant l'humidité stagnante. La plupart des espèces risquent bien plus de périr noyées qu'assoiffées. Elles se satisfont tout à fait des arrosages que le ciel leur offre. Si une certaine proportion d'humus est favorable, l'excès de matière organique est par contre tout à fait déconseillé.


L'apport d'engrais n'est pas nécessaire. Pour ce qui est de leur taille, on se borne à supprimer le bois mort, ou à pratiquer une taille de « formation », après le redémarrage de la végétation. 

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !