Collections de plantes vivaces de terrain sec : contact mail ou 06 61 02 72 34
Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.
close

Muhlenbergia capillaris

Feuillage vert moyen. Inflorescences vaporeuses, ramifiées dès la base. Se ressème abondamment de lui-même, s'adapte à de nombreuses situations et croit parfois en larges étendues au point que le sol semble disparaître sous une multitude de nuages de fleurs pourpre-rouge ou roses.

 

Meilleur emploi en sol ouvert en plein soleil. Résistant à la sécheresse mais apprécie un arrosage occasionnel.

 

Origine : pousse dans des forêts sablonneuses ou rocheuses et des clairières du sud-ouest des États-Unis.

Plus de détails...

Prix / plante (même variété) en fonction de la quantité

1-23-45-2425 +

6,90 €

6,21 €

5,52 €

4,83 €

Pot 1,4L anti-chignon

6,90 €

Disponibilité : Cette plante n'est plus en stock


Prévenez-moi lorsque la plante sera de nouveau disponible

Caractéristiques des Muhlenbergia capillaris

Genre : Muhlenbergia

Espèce : capillaris

Famille : Poaceae

Rusticité : Résistant jusqu’à - 11ºC

Taille (Haut. x Larg.) : 30 à 90 cm x 70 cm

Densité de plantation par m² : 3

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • J
  • A
  • S
  • -
  • -
  • -

  • Résistance à la sécheresse : besoin en eau moyen
  • Hauteur en fleur : 50 à 70 cm
  • Exposition : soleil
  • Couleur : rouge, rose
  • Nature du feuillage : caduc
  • Période de floraison : été
  • pH du sol : Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
  • Nature du sol : drainant (caillouteux ou filtrant), humifère et frais
  • Zone de rusticité : Z8 : - 11°C à - 7°C
  • Type de plantes : graminée
  • Usage de la plante : en massif
  • Genre botanique : Muhlenbergia

Comment cultiver le Muhlenbergia capillaris :

Les techniques de plantation, paillage et de désherbage

De manière générale, on peut les planter comme on planterait d'autres vivaces au jardin. Grâce à nos pots anti-chignon, il n'est pas nécessaire de démêler les racines des plants avant leur mise en terre. Les arroser abondamment dès leur plantation, jusqu'à leur reprise. Ils s'établiront très vite donc le recours à l'irrigation artificielle devient rapidement superflu.

 

Ils sont sensibles à la hauteur du sol, surtout les sujets jeunes. Idéalement, la couronne devrait être de niveau avec le sol ou se situer très légèrement au-dessus si l'on compte épandre du paillage. Plantées trop bas, Ils peuvent pourrir; trop haut, elles peuvent se dessécher et mourir.

 

En climat froid, on plantera au printemps ou au début de l'été. Ainsi, leurs racines se développeront suffisamment avant l'hiver pour résister au gel qui risquerait de les soulever hors de terre.

 

Dans votre jardin, il peut être utile d'apporter du paillage pour prévenir l'envahissement par des adventices ou pour conserver l'humidité du sol. Les choix portent souvent sur des paillage organiques comme des écorces ou du BRF ou des paillage inorganiques, comme par exemple le gravier ou les pierres.

 

Il arrive parfois que des adventices germent au milieu de la touffe. Il faudra enlever ces indésirables manuellement aussitôt qu'on les aperçoit. Si l'on attend trop longtemps, les jeunes plants des mauvaises herbes peuvent être impossibles à extraire, sauf à déterrer la touffe entière et à la diviser.

 

La taille

Comme beaucoup de graminées persistantes, ils n'ont pas besoin d'une taille annuelle et continuent leur croissance en beauté tout en nécessitant juste un léger toilettage. Il suffit en général d'y passer délicatement ses doigts pour retirer les feuilles mortes ou décolorées.

 

La multiplication, la division et la transplantation

Ils peuvent être multipliées par semis. L'une des techniques consiste à les semer en pots ou en plaques, sous châssis froid ou en serre, et à transplanter ensuite les jeunes plantules à l'emplacement qui leur a été destiné. Dans les régions de climat froid, on peut les semer à la fin de l'hiver ou au début du printemps et faire les plantations en pleine terre quand les plants ont quelques centimètres de hauteur et que les dernières gelées sont passées. Le temps de germination est très variable d'une espèce à l'autre. Certaines germent en quelques jours, d'autres en quelques semaines ou en quelques mois, et d'autres encore doivent passer par une période de froid qui lèvera leur dormance. Grâce au semis, on s'assure d'une variabilité génétique des plantations.

 

La division de touffe, qui permet la multiplication végétative. Ce n'est pas la technique la plus employée pour les Eragrostis; elle s'effectue lorsqu'ils sont en pleine croissance.

 

En vieillissant, certaines se dégarnissent au centre ; dans ce cas, le reste de la touffe devient lâche et s'affaisse. La plupart du temps, il est possible de régénérer ces plantes en les divisant et en replantant les éclats de touffe obtenus. Il faut une bêche solide et coupante, et non une pelle, pour déterrer et diviser les très hautes herbes. Les sujets anciens sont souvent trop volumineux et trop lourds pour être extraits d'une seule pièce. Il faudra les diviser en place avec la bêche avant de les enlever.


Vous pouvez associer cette plante avec :

Pas d'évaluation pour le moment