Une question ? des conseils ? appelez-nous au 06 61 02 72 34, ou par mail

Nouveautés

Toutes les nouveautés

  

Offrir une carte cadeau

    

Arrosage des lavandes

 

Pourquoi ?

Les besoins en eau sont variables en fonction du mode de culture (jardin en pot ou en pleine terre), du sol et en fonction des variétés cultivées.               

  • Besoins des végétaux :

-  à la plantation, l'eau permet l'enracinement des jeunes plants et favorise l'émission de nouvelles racines.
-  en cours de culture, l'arrosage permet aux végétaux de croître et de bien se développer. 

  • Besoins culturaux :

- pour pénétrer le sol avec les outils pour préparer les terrains, pour planter, pour entretenir, pour arracher...
-  pour assurer la reprise après plantation, la conservation en jauge de plantes gélives
-  pour offrir à ces cultures un milieu d'accueil, un sol hospitalier, en favorisant une activité physico-chimique et biologique optimale.

  • Besoins du sol :

Le sol n'a pas toujours des réserves suffisantes en eau alors que les pluies peuvent être espacées ou trop peu abondantes, Certaines variétés sont exigeantes en eau et transpirent plus (L. stoechas...). Le sol lui-même perd de l'eau par évaporation et la réserve facilement utilisable est trop faible.


 

Quand ?

L'arrosage va dépendre de l'humidité ambiante, de la saison et du climat, de la variété de la plante et de sa culture en pot ou en pleine terre. Il est nécessaire d'arroser copieusement  les  plantations en  pot  pendant  la sécheresse. La plante doit être complètement sèche avant d'être de nouveau arrosée. Un moyen simple de vérifier si la plante en a besoin, c'est de vérifier l'humidité de la terre sous la couche supérieure. Si elle est humide, il ne faudra surtout pas arroser, si elle sèche, par contre, ce sera nécessaire.
Arroser le plus possible les variétés de terre acide à l'eau de pluie qui sera moins riche en calcaire.
Au printemps et en automne, arroser la journée, en été, arroser le matin ou le soir.

  • Plantation en pot :

Il s'effectuera au rempotage et sera à surveiller seulement du printemps jusqu'à l'automne, pendant les périodes de  sécheresse où l'on pourra arroser une fois par semaine lorsqu'il fera très chaud.
L'arrosage se fera occasionnellement pour prévenir le  dessèchement de la motte. Lorsque les premiers rayons de soleil du printemps renaîtront, des petites feuilles vertes apparaîtront ça et là et quelques boutons feront leur apparition : vous pourrez alors augmenter les arrosages.

  • Plantation en pleine terre :

En règle générale les plants situés en pleine terre ne nécessitent pas d'arrosage ; cependant il pourra être envisagé en  période très sèche pour favoriser un beau feuillage, une floraison précoce ou remontante.

  • A éviter :

Les arrosages généreux et répétés trop souvent sont à éviter. Ils sont nuisibles à la plante et seront à l'origine du pourrissement des racines, d'un épuisement de !a plante parce qu'elle n'aura pas connu sa période de repos végétatif et éprouvera une mauvaise reprise au printemps.



 

Différentes techniques d'irrigation :

  • submersion : ce moyen ne doit être utilisé que pour des plantes qui souffert d'un manque d'arrosage ou pour préparer une plantation.
  • aspersion : méthode efficace en sol filtrant.
  • arroser à l'aide d'une couvette.
  • goutte à goutte, à éviter.