• Nouveau
Aloe aristata
  • Aloe aristata
  • Aloe aristata
  • Aloe aristata
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Aloe aristata

Espèce relativement rustique (pour un Aloe !) pouvant résister jusqu'à des températures inférieures à -8 et jusqu'à -10° C. Forme des rosettes denses de feuilles régulières vertes marbrées de blanc. Sa floraison rouge orangée et riche en nectar.

 

Origine : Afrique du Sud, Lesotho.

Plus d'informations...

8,90 €
TTC
Quantité
Dernières plantes en stock

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,67 €
5 20% Jusqu'à 8,90 €
25 30% Jusqu'à 66,75 €

Caractéristiques des Aloe aristata

Genre :
Aloe
Espèce :
aristata
Famille :
Xanthorrhoeaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 10 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
jusqu'à 30 cm de diamètre
Densité de plantation par m² :
1

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • -
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
30 à 50 cm
Exposition :
soleil
Couleur :
orange
Nature du feuillage :
persistant
Période de floraison :
été
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
sec et pauvre
Zone de rusticité :
Z8 : - 11°C à - 7°C
Type de plantes :
cactus / plante pour zone aride
Usage de la plante :
jardin sur gravier
pot et conteneur
rocaille
Genre botanique :
Aloe

Comment cultiver l'Aloe aristata :

Plantation :

Plantez-les en plein soleil.

 

Les Aloe peuvent être facilement endommagées par un apport trop important de matière organique ou d’argile. L'ajout peu fréquent de petites quantités de compost ou d'un autre amendement organique peut aider à améliorer un sol trop compact. Dans les jardins où les sols sont très compacts et le drainage mauvais, il est conseillé de les placer dans une plate bande surélevée, sur une petite butte ou un monticule afin d’améliorer le drainage. L'amendement des sols mal drainés avec du gravier, du sable ou des briques broyées améliore le drainage et optimise le taux de réussite dans les climats froids et humides.

 

Lorsque vous plantez votre Agave, et quel que soit le type de sol, pensez à toujours surélever votre plant de telle sorte que le collet (base de la plante) soit surélevé de 2,5 cm par rapport au niveau du sol. Cette partie est particulièrement sujette aux pourritures lorsqu'elle est trop enfoncée dans le sol.

 

Pour toutes les plantes, commencez par creuser un trou peu profond, pas plus que la profondeur du système racinaire et 4 à 5 fois plus large que le contenant dans lequel il pousse. Les racines des Agaves peuvent être taillées de manière significative lors de la plantation. Dans les climats très secs, créez une petite cuvette autour de la plante pour retenir l’eau. Cette cuvette permet à l'eau d'être dirigée directement vers la zone racinaire et de s'infiltrer lentement dans le sol.

 

Amendement :

Les amendements de sol ou les engrais au moment de la plantation sont inutiles. La plupart de ces espèces, en particulier les plus adaptées à la sécheresse, ont rarement besoin d'engrais lorsqu'elles sont plantées dans le sol. Un léger enrichissement du sol une fois par an suffit.

 

Paillage :

Privilégier un paillage minéral. Ce dernière aura l'avantage de maintenir le sol légèrement plus frais dans les régions de climat très chaud. Éviter les paillages organiques du type paille ou feuilles qui peuvent retenir trop d'humidité et donc favoriser les pourritures.

 

Arrosage :

L'arrosage des Aloe dépend des températures et de leur exposition. En règle générale, elles poussent quand il fait chaud, mais rarement quand il fait très chaud (plus de 41°C) et rarement quand il fait froid. Parce qu'elles sont succulentes et capables de stocker de l'eau pour une utilisation future, elles ne doivent pas être trop arrosées, en particulier lorsque les plantes sont en dormance. Dans la plupart des régions l'arrosage ne sera donc pas nécessaire. Il faut plutôt au contraire veiller à les protéger d'une humidité excessive pendant la période hivernale en améliorant le drainage ou en protégeant la plante en la couvrant par exemple avec une plaque de polycarbonate pendant l'hiver.

 

Entretien :

Supprimer les tiges défleuries et désherber régulièrement au pied des plantes. 

 

Pour la culture en pot :

Dans les régions et dans les jardins où les températures peuvent facilement descendre en dessous de -10° C il est recommandé de les cultiver en pot. Il peut s'adapter très facilement à la culture en conteneur à condition de choisir un pot de taille adaptée. La culture en pot permet également de les déplacer dans une zone plus abritée (sous un auvent ou contre un mur de maison par exemple) afin de les protéger pendant la mauvaise saison. Placer les pots en plein soleil, cultiver les plantes dans un substrat composé de sable graviers et de terre franche assez riche. Durant la croissance arroser une fois par semaine et apporter un engrais liquide une ou deux fois par mois. Si pendant la période hivernale les températures devaient être très froides on peut protéger le pot en l'emballant avec du voile d'hivernage.

 

Multiplication :

Il faut parfois polliniser les fleurs à la main pour obtenir des graines.

  1. Semis au printemps, en pot, entre 13 et 18°C pour les espèces rustiques et entre 19 et 24°C pour celles qui le sont moins. La levée demande environ 1 mois. Repiquer ensuite en pot quand les plantes atteignent 5 cm.
  2. On peut également prélever et transplanter des rejets enracinés au début du printemps sur les plantes installées au jardin ou dans un pot.
 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !