Alcea pallida, Rose trémière
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Alcea pallida - Rose trémière rose

Superbe rose trémière à fleurs simples rose pâle, sobres et élégantes avec un petit feuillage gris-vert insensible à la rouille. Résiste parfaitement à la sécheresse estivale.

 

Origine : Turquie, Crète, Sud-Est de l'Europe.

Plus d'informations...

6,90 €
TTC
Quantité
Bientôt disponible

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 2,07 €
5 20% Jusqu'à 6,90 €
25 30% Jusqu'à 51,75 €

Caractéristiques des Alcea pallida - Rose trémière rose

Genre :
Alcea
Espèce :
pallida
Famille :
Malvaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 39 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
1,80 m x 40 cm
Densité de plantation par m² :
4

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau moyen
Hauteur en fleur :
1,5 à 2 m
Exposition :
soleil
Couleur :
rose
Nature du feuillage :
semi-persistant
Période de floraison :
printemps
été
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
drainant (caillouteux ou filtrant)
Zone de rusticité :
Z3 :  - 39°C à - 35°C
Type de plantes :
plante vivace
Usage de la plante :
en massif
jardin sur gravier
Genre botanique :
Alcea

À propos du genre Alcea :

ce genre comprend une soixantaine d'espèces de bisannuelles et de vivaces éphémères, vivants dans les régions tempérées d'Europe et d'Asie. On les rencontre dans les endroits rocailleux et sur des terrains vagues, secs. Les roses trémières sont cultivées pour leur floraison estivale en grandes inflorescences grêles. Elles sont formées de grosses fleurs à 5 pétales, souvent doubles chez les cultivars. Elles sont parfaites dans les plates-bandes ou contre un mur. Elles attirent les papillons et les abeilles.

 

Comment cultiver l'Alcea pallida - Rose trémière rose :

La rose trémière évoque le charme des vieux jardins. Elle est d'une excellente rusticité. Elle se ressème abondamment dans les situations chaudes, bien ensoleillées, souvent oubliées car elle affectionne les sols pauvres et caillouteux. Parfois considérée comme une bisannuelle, elle se comporte le plus souvent comme une vivace.

 

En hiver, de larges feuilles arrondies se développent en rosette près du sol. Puis la plante s'allonge rapidement au printemps, toute l'énergie consacrée à la production de grandes et fortes hampes florales qui, dans de bonnes conditions peuvent atteindre 2 m de hauteur. Les fleurs, en large coupelles veinées, sont roses.

 

Elle supporte bien le calcaire. Elle affectionne les sols assez riches, bien drainés, en plein soleil. En fin de saison les feuilles se tachent de rouille, on peut alors rabattre la plante sans oublier de récupérer les graines, pour les disperser un peu plus loin dans le jardin.

 

La multiplication se fait par semis, directement en place à l'automne, en godets au printemps. Les différentes espèces se croisent facilement et on peut obtenir différentes teintes de fleurs. On peut les semer en place en avril pour les cultiver en annuelle. Pour traiter ces plantes en bisannuelles ou en vivaces, faire des semis en place en juillet, suivi d'un repiquage en septembre, quand apparaissent 2 ou 3 vraies feuilles.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !