Antirrhinum braun-blanquetii - Muflier buissonnant
  • Antirrhinum braun-blanquetii - Muflier buissonnant
  • Antirrhinum braun-blanquetii - Muflier buissonnant
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

Antirrhinum braun-blanquetii - Muflier buissonnant

Spectaculaire floraison printanière pour ce muflier vivace au feuillage vert semi-persistant. Nombreuses fleurs blanc crème avec une gorge citron.

 

Sa durée de vie est relativement courte mais il se ressème généreusement.

 

Origine : nord de la péninsule ibérique où il pousse dans les fissures rocheuses et des bords de route sur des substrats calcaires entre 0 et 1300 m d'altitude.

Plus d'informations...

4,90 €
TTC
Quantité

Remise sur la quantité
Quantité Remise Vous économisez
3 10% Jusqu'à 1,47 €
5 20% Jusqu'à 4,90 €
25 30% Jusqu'à 36,75 €

Caractéristiques des Antirrhinum braun-blanquetii - Muflier buissonnant

Genre :
Antirrhinum
Espèce :
braun-blanquetii
Famille :
Scrophulariaceae
Rusticité :
Résistant jusqu’à - 16 ºC
Taille (Haut. x Larg.) :
50 cm x 30 cm
Densité de plantation par m² :
5

Floraison

  • -
  • -
  • -
  • -
  • M
  • J
  • J
  • -
  • -
  • -
  • -
  • -

Résistance à la sécheresse :
besoin en eau faible
Hauteur en fleur :
30 à 50 cm
Exposition :
mi-ombre
soleil
Couleur :
jaune
Nature du feuillage :
caduc
semi-persistant
Période de floraison :
printemps
pH du sol :
Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)
Basique (calcaire Ph > 7.5)
Nature du sol :
s'adapte à tous les sols
Zone de rusticité :
Z7 : - 16°C à - 12°C
Type de plantes :
plante vivace
Usage de la plante :
en massif
fleur à couper
mixed-border
Genre botanique :
Antirrhinum

Comment cultiver l'Antirrhinum braun-blanquetii - Muflier buissonnant :

La plantation :

Les mufliers peuvent être plantés toute l'année et même pendant l'hiver car ils ne craignent pas du tout les gelées. Aucun amendement n'est nécessaire à la plantation, les plantes se débrouillent dans la nature sans engrais ! Ceci étant, si votre sol est trop argileux un apport de compost bien décomposé permet de rendre le sol plus grumeleux et donc plus perméable à l'eau.

  • Les gueules de loup poussent naturellement en plein soleil ; le sol doit être de préférence léger et bien drainé.
  • Elles préfèrent les sols calcaires. Si la terre est trop acide, il sera nécessaire de chauler pour rectifier le pH.

 

L'arrosage :

L'arrosage va dépendre de l'humidité ambiante, de la saison, du climat, de l'espèce et de sa culture en pot ou en pleine terre :

 

  1. Plantation en pot : il s'effectuera au rempotage et sera à surveiller seulement du printemps jusqu'à l'automne. Pendant la période hivernale, on pourra arroser une fois par semaine. L'arrosage se fera occasionnellement pour prévenir le dessèchement de la motte. Lorsque les premiers rayons de soleil du printemps renaîtront, des petites feuilles apparaîtront ça et là et quelques boutons feront leur apparition : vous pourrez alors augmenter les arrosages. Arroser régulièrement en été. Adapter la quantité d'eau à la taille de votre pot en laissant bien sécher entre chaque arrosage.
  2. Plantation en pleine terre : en règle générale Les plantes fraîchement plantées devront recevoir de l'eau tous les trois à quatre jours voir même tous les jours si elles sont plantées pendant un été chaud. Une fois installée elles pourront se débrouiller toutes seules, mais si vous souhaitez garder une floraison abondante pendant l'été il sera bon de les arroser de temps à autre pour favoriser une bonne remontée des fleurs.

 

La taille et l'entretien :

Pour conserver une plante bien vivace il est très important de supprimer les hampes florales à la fin de la floraison. La tige florale doit être coupée dès que les fleurs sont fanées. Si vous voulez conserver des semences, sachez que les plantes dépensent beaucoup d’énergie pour produire des graines, et que cette énergie sera moins consacrée à la production de nouveaux rejets à la base, qui peuvent ne pas apparaître si les plantes produisent une grande quantité de graines.

 

Au printemps il est possible d'apporter un petit peu de compost en surface et de l'incorporer en griffant légèrement le sol.

 

Le muflier est normalement une plante pluriannuelle, elle peut à ce titre vivre trois ou quatre ans puis mourir en laissant à sa place des dizaines de jeunes plants issus de semis spontanés. C'est une plante qui se naturalise tellement facilement qu'on a le sentiment d'avoir une plante vivace dans le jardin tant les semis peuvent être nombreux.

 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !